AccueilSiteCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Remember The King

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Magali
ULTIMATE DANGEROUS
ULTIMATE DANGEROUS


Féminin Nombre de messages : 11595
Age : 49
Date d'inscription : 02/07/2009

MessageSujet: Re: Remember The King   3/1/2010, 01:51

« J’ai un album qui sortira pour le Millénaire dont la moitié est complétée. Ce sera le meilleur que j’ai jamais fait. » dit-il.
« J’y mets cœur et âme parce que je ne suis pas certain d’en faire un autre après… »

« Ce sera mon dernier album, je pense. Je peux faire quelques musiques de film mais se sera mon dernier album.
Je veux que ça soit quelque chose qui touche le cœur et les sentiments du monde. Du plus jeune au plus vieux, du fermier d’Irlande à la dame qui nettoie les toilettes dans Harlem.
Je veux atteindre chaque personne par l’amour, la joie et la simplicité de la musique. »

A votre avis de quel album il pouvais parler ? la moitié était déjà fait
-----------------------------------------------------
Il planifie aussi une réunion sensationnelle avec ses frères.

« Nous faisons un album ensemble, c’est légitime et je le ferai. Je jouerai sur trois chansons et produirai le reste. Ce sera ‘fun’. »
Et là ? il parler d'une réunion avec ces frères

cet article date de 1999 il a rien fait pourtant après ? ou alors j'ai trop abuser de lecture aujourd'hui , mais après 1999 il n'y a que des compil et des reprises ,remix ?

_________________________________

Pour les fans, c'est culpabilisant de ne pas avoir pu empêcher la mort de l'artiste qu'ils aiment: de MJ tirer de sa biographie
YOUTUBE: http://www.youtube.com/user/HommageaMichaelJ
Revenir en haut Aller en bas
Marion
ULTIMATE DANGEROUS
ULTIMATE DANGEROUS


Féminin Nombre de messages : 3213
Age : 22
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Remember The King   3/1/2010, 11:18

Pour l'album il parle de Invincible et pour la réunion avec ses frères, il doit sûrement parler des concerts du MSG Wink
Revenir en haut Aller en bas
Magali
ULTIMATE DANGEROUS
ULTIMATE DANGEROUS


Féminin Nombre de messages : 11595
Age : 49
Date d'inscription : 02/07/2009

MessageSujet: Re: Remember The King   3/1/2010, 16:32

et oui en 2001 qu'elle idiote que je suis merci Marion

_________________________________

Pour les fans, c'est culpabilisant de ne pas avoir pu empêcher la mort de l'artiste qu'ils aiment: de MJ tirer de sa biographie
YOUTUBE: http://www.youtube.com/user/HommageaMichaelJ
Revenir en haut Aller en bas
Magali
ULTIMATE DANGEROUS
ULTIMATE DANGEROUS


Féminin Nombre de messages : 11595
Age : 49
Date d'inscription : 02/07/2009

MessageSujet: Re: Remember The King   31/1/2010, 17:45

Entrevue avec Rodney Jerkins




Réalisée par Diana D’Alo le 26 avril 1999 à Los Angeles.

Rodney Jerkins, un jeune (21 ans) producteur américain très en vogue, travaille sur le nouvel album tant attendu de Michael et prévu pour la fin de l’année 99. Il a donné une interview téléphonique à une fan et collaboratrice à un site « jacksonnien » allemand et a répondu aux différentes questions portant principalement sur le contenu de cet album. Voici…

Comment Michael vous a-t-il contacté et qu’a-t-il dit ?
Rodney : Carole Bayer Sager, l’auteur, m’a appelé et elle a dit : « Je veux que tu viennes chez moi et que tu écrives avec moi et Michael« , alors, plus tard, Michael a dit « Je ne veux pas que tu partes, je veux que tu restes et que tu travailles sur mon album« .

Est-ce que ça été une grande sensation de savoir que Michael Jackson voulait que vous travailliez pour lui
Rodney : Oui, c’était une sensation incroyable, je me suis senti comme travaillant avec mon mentor. J’étais un grand fan de Michael depuis tout-petit, j’ai suivi sa carrière… tout ce qu’il a fait.

Que pouvez-vous dire à propos de Michael et sur le fait de travailler avec lui ?
Rodney : Il est le meilleur, il n’y a pas d’autres artistes à son niveau et j’ai travaillé avec plusieurs. C’est fantastique de travailler avec lui parce qu’il sait exactement ce qu’il veut.

Vous êtes très jeune et vous avez déjà réalisé plusieurs de vos rêves. Y a-t-il un autre but que vous poursuivez, un autre artiste dont vous seriez aussi fier que de travailler avec Michael Jackson ?
Rodney : Non, Michael est le top, rien n’est comparable après lui, si je crois en d’autres artistes, je travaillerai avec eux.

En quoi est-ce différent de travailler avec Michael par rapport aux autres artistes avec qui vous avez travaillé ?
Rodney : Il est très innovateur, il ne veut pas des choses ordinaires qui passent tout le temps à la radio, il s’implique totalement. Tout doit être comme il le veut.

Lequel des albums de Michael est votre préféré ?
Rodney : Off The Wall et Dangerous, j’adore Dangerous.

Que pensez-vous de son dernier, Blood On The Dance Floor ?
Rodney : Je pense qu’il n’est pas son plus créatif, c’était plutôt un album de remix… celui-ci sera totalement différent, plus de chansons, plus de mélodies… Tout le monde l’aimera mais il sera différent en même temps.

Y a-t-il plusieurs ballades ?
Rodney : Bien, il y a deux chansons douces avec R. Kelly, mais présentement je me concentre sur les ‘uptempos’, vous savez, le truc qui fera danser les gens…

L’album est-il terminé maintenant ?
Rodney : Presque, à peu près, probablement deux à trois mois de plus…

Michael travaille également avec d’autres producteurs, j’ai entendu parler de David Foster… ?
Rodney : Michael travaille avec plusieurs autres personnes, oui, mais j’espère que 70% du matériel de l’album sera de moi et mon équipe.

Sur combien de chansons avez-vous travaillé pour ce projet ?
Rodney : Près de 30.

Est-ce que Michael utilisera une technologie spéciale, vous savez comment l’électronique est à la mode de nos jours, est-ce que Michael utilisera cette technique aussi ? Comment l’album sonnera-t-il ?
Rodney : Tout ce que je peux vous dire c’est que se sera un son que vous n’avez jamais entendu avant dans votre vie. Définitivement différent de tout autre… définitivement quelque chose que personne n’a entendu avant. Il sera le meilleur album qu’il n’ait jamais fait.

Pourquoi cet album est-il le meilleur ?
Rodney : Parce que j’y travaille ! Ce que je veux dire c’est que chaque personne, à un moment donné de leur vie où ils sont très populaires, a un moment intense de créativité et c’est là où je suis rendu maintenant. Si Michael m’avait appelé deux ans auparavant, j’aurais été incapable de faire le même travail. Je suis à mon meilleur, Michael est à son meilleur et ensemble nous faisons de l’art.

Y a-t-il un thème spécifique à l’album ? Vous savez comme pour l’album HIStory qui a été celui de la peine dont Michael a souffert à cette époque et contre les tabloïds, l’album a-t-il un autre thème maintenant ?
Rodney : Michael est heureux maintenant, il a son fils et sa fille, il est content, il ne se sent pas comme à l’époque d’HIStory où il vivait cette épreuve, maintenant il est positif. L’album sera positif. Ses enfants ont tout changé.

Les avez-vous rencontrés ?
Rodney : Oh oui ! Ils sont très mignons et rigolos ! Je joue tout le temps avec son fils.

Y a-t-il des chansons dans le style de Heal The World ou Earth Song dédiées aux enfants et à l’environnement ?
Rodney : Oui, il y en a.

Pas de titres ?
Rodney : Je ne peux pas les donner pour le moment.

Et des duos ? J’ai entendu une rumeur à propos d’un duo avec Lauryn Hill ?
Rodney : Oui, je pense que ça se fera.

Et avec Lisa Marie Presley ?
Rodney : Quoi à propos d’elle ?

Un duo ?
Rodney : Je n’ai pas entendu parler de ça.

Est-ce que Teddy Riley travaille sur ce projet ?
Rodney : Teddy Riley ne travaille pas sur cet album, non.

Pouvez-vous définir ce projet comme étant le plus complexe que vous ayez jamais travaillé ?
Rodney : Définitivement le plus complexe. Oui. Habituellement, ça me prend 2 à 3 jours pour finir une chanson, maintenant ça me prend de 8 à 10 jours ou 15. C’est un autre niveau. Le mois dernier, j’ai fait une chanson et je travaille encore dessus pour essayer de la rendre toujours meilleure et meilleure…

Est-ce que Michael enregistre un démo avec sa voix que vous travaillez par la suite ou bien créez-vous la chanson et la lui présentez ?
Rodney : J’enregistre la chanson et je la donne à Michael, après nous travaillons ensemble et nous trouvons la mélodie…

J’ai entendu dire que « I Have This Dream » sera le premier single, avez-vous travaillé sur cette chanson ?
Rodney : Non, je n’ai pas travaillé sur celle-là, mais elle sera incroyable, une grande… grande chanson, il veut la dédier aux enfants victimes de la guerre.

Michael donnera aussi quelques concerts de charité cet été en juin. Pensez-vous qu’il pourrait chanter quelques-unes de ses nouvelles chansons ? Pourraient-elles être prêtes d’ici là ?
Rodney : Ouais, c’est possible, ça se pourrait…

Combien d’heures par jour enregistrez-vous quand vous êtes avec Michael ?
Rodney : Quelquefois 40 heures d’affilé… mais normalement de 16 à 18 heures.

Quand l’album sera-t-il lancé ?
Rodney : Je pense qu’ils planifient un lancement pour Noël.

Y a-t-il un titre maintenant ?
Rodney : Non, pas encore…

Alors, sera-t-il le grand album retour de Michael aux États-Unis ? Ces derniers temps, il s’est surtout concentré en Europe…
Rodney : Oui, ce sera son retour aux États-Unis. C’est vrai qu’il est très proche de l’Europe maintenant mais se sera un album que le monde entier aimera, ce sera son plus grand album.

Avez-vous un message pour les fans de Michael ?
Rodney : Oui, attendez « l’imprévisible », ce sera le plus incroyable album qu’il n’ait jamais fait, vous verrez !

source: mjjprocessor

_________________________________

Pour les fans, c'est culpabilisant de ne pas avoir pu empêcher la mort de l'artiste qu'ils aiment: de MJ tirer de sa biographie
YOUTUBE: http://www.youtube.com/user/HommageaMichaelJ
Revenir en haut Aller en bas
Marion
ULTIMATE DANGEROUS
ULTIMATE DANGEROUS


Féminin Nombre de messages : 3213
Age : 22
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Remember The King   31/1/2010, 22:49

Cool! MErci Magali cheers Je ne connaissais pas du tout l'interview!
Revenir en haut Aller en bas
Magali
ULTIMATE DANGEROUS
ULTIMATE DANGEROUS


Féminin Nombre de messages : 11595
Age : 49
Date d'inscription : 02/07/2009

MessageSujet: Re: Remember The King   31/1/2010, 23:53

je crois que toute les deux on les decouvre a chaque fois

_________________________________

Pour les fans, c'est culpabilisant de ne pas avoir pu empêcher la mort de l'artiste qu'ils aiment: de MJ tirer de sa biographie
YOUTUBE: http://www.youtube.com/user/HommageaMichaelJ
Revenir en haut Aller en bas
Marion
ULTIMATE DANGEROUS
ULTIMATE DANGEROUS


Féminin Nombre de messages : 3213
Age : 22
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Remember The King   1/2/2010, 00:36

Je crois aussi! Niveau Interview je pensais avoir "tout lu" mais en fait... pas du tout!
Revenir en haut Aller en bas
Magali
ULTIMATE DANGEROUS
ULTIMATE DANGEROUS


Féminin Nombre de messages : 11595
Age : 49
Date d'inscription : 02/07/2009

MessageSujet: Re: Remember The King   1/2/2010, 00:59

il y a tellement de chose des publier et d'autres pas qui ressortent

_________________________________

Pour les fans, c'est culpabilisant de ne pas avoir pu empêcher la mort de l'artiste qu'ils aiment: de MJ tirer de sa biographie
YOUTUBE: http://www.youtube.com/user/HommageaMichaelJ
Revenir en haut Aller en bas
Magali
ULTIMATE DANGEROUS
ULTIMATE DANGEROUS


Féminin Nombre de messages : 11595
Age : 49
Date d'inscription : 02/07/2009

MessageSujet: Re: Remember The King   14/2/2010, 15:13

Entrevue TV Guide






Magazine TV Guide du 04-10 décembre 1999 vol.47 – no.49 (USA). Journaliste : Lisa Bernhard


Cette interview exclusive du magazine TV Guide a été réalisée en novembre 1999 et publiée en début décembre pour introduire le grand spécial du décompte des 100 plus grands vidéo-clips de tous les temps intitulé : « The 100 Greatest Videos Ever Made » présenté sur la chaîne musicale MTV (USA) à la mi-décembre. Michael était en couverture du magazine américain le plus vendu au pays !


~ 1ière partie ~

JADIS et FUTUR ROI
Avec THRILLER, Michael Jackson a fracassé les records musicaux et a régné sur la musique pop pendant une décennie. Dans une entrevue exclusive, il parle de sa place dans l’histoire de la musique, des difficultés de sa vie privée et de ce qu’il l’attend.
La légende est presque trop grande à comprendre mais, jamais, elle ne cesse de nous fasciner. Comment faire pour saisir Michael Jackson, un homme dont le talent illimité est souvent assombri par les gros titres des journaux à potins ?
L’ancien chanteur des Jackson 5 est devenu célèbre du jour au lendemain avec son album de 1982, Thriller. Puis, en 1993, des accusations d’attentat à la pudeur portées contre lui par un jeune garçon de 13 ans, charges qui ont été réglées hors cour pour une somme non divulguée et contre lesquelles, le chanteur s’est vivement défendu, ont terni lourdement son image platine.
Mais, toujours, Jackson poursuit son chemin. Installé dans une suite d’hôtel de New-York, la pop star, notoirement connue comme un grand timide, est charismatique et plein d’entrain – un type ordinaire, même.
Il discute de ses futurs projets, incluant son nouvel album qu’il décrit comme une suite « joie, ‘dance music’, relation », et de l’album réunion avec ses frères. Il y a aussi le film « The Nightmare Of Edgar Allan Poe » dans lequel il sera en vedette dans la peau de l’écrivain du 19e siècle. Prévu de se tourner l’année prochaine, Jackson dit qu’il fait le film à cause du vécu très intéressant de Poe, en ajoutant, sans ironie, qu’il adore l’artiste capable de jouer en étant sûr de rien.
« Thriller » a changé les vidéoclips à jamais. D’où vous est venu l’idée ?

Michael : Mon frère Jackie était chez moi et il m’a demandé : « Regardes-tu cette émission télé ? Tout ce qu’ils font c’est de passer de la musique. C’est MTV. » Je l’ai mise et j’ai trouvé que le concept était très intéressant. Ce que je n’aimais pas était que les clips vidéos faisaient « collages d’images » ; je me suis dit que si j’en faisait un, je ferais quelque chose avec un début, un milieu et une fin comme dans un court métrage.

Avez-vous jamais imaginé que « Thriller » et les vidéos tirés de l’album catapulteraient votre carrière dans la stratosphère ?

Michael : Je n’ai jamais vraiment pensé à comment l’album le ferait, j’ai juste voulu créer ce que j’aimerais voir. Mon principal but pour le clip de « Thriller » était de faire quelque chose qui serait apeurant, amusant et excitant.

Comment voyez-vous toute cette époque maintenant ?

Michael : Je la vois comme une époque heureuse et une époque triste. Une époque excitante parce qu’elle m’a permis de réaliser plusieurs de mes rêves. La célébrité était merveilleuse.

Vous avez aussi dit que c’était une époque triste…

Michael : Oui, si je n’obtiens pas exactement ce que je cherche, je suis très malheureux.

Vous voulez dire que l’album n’était pas encore à la hauteur de ce que vous aviez envisagé ?

Michael : Pas complètement.

Quelles chansons vous ont désappointé ?

Michael : « Wanna Be Startin’ Somethin ». Écrire une chanson est un art très frustrant. Vous avez à mettre sur une bande exactement ce que vous entendez. Quand je l’entends ici (en pointant sa tête), elle est merveilleuse. J’ai à la retranscrire sur un enregistrement. « The Girl Is Mine » n’était pas complètement ce que je voulais mais elle est très bien. Mais « Billie Jean » l’est. J’ai travaillé très dur sur celle-là. J’ai travaillé trois semaines seulement sur la ligne de base.

Le gant, les chaussettes blanches, le blouson de cuir rouge… Qui est arrivé avec ces choses ?

Michael : le gant était juste… j’ai pensé qu’un seul gant était plus cool que deux. J’aime accentuer le mouvement. Les yeux vont là où il y a du blanc… vous savez, le gant. Les pieds, si vous êtes en train de danser, vous pouvez mettre un point d’exclamation sur votre mouvement s’il a un peu de lumière sur lui. Alors, je portais des chaussettes blanches. Pour le design de la veste, je m’asseyais avec les gens qui ont fait les vêtements et je leurs disais où je voulais le bouton, la boucle ou le motif. Mais je ne porte plus ce style. C’est triste de se faire prendre par le passé. C’est pourquoi je ne garde pas de trophées chez moi. Aucun Gold Record, ni Grammy. Ils sont entreposés. Je n’aime pas être bouffi d’orgueil parce que je pourrais me sentir comme si j’avais tout réussi et ce n’est pas vrai.

Vous sentez-vous comme si votre période la plus créative est maintenant arrivée ?

Michael : Je pense que le meilleur est à venir, mais j’aimerais aller dans d’autres avenues, pas faire album pop sur album pop.

Y a-t-il des artistes qui font des choses intéressantes musicalement ?

Michael : Il y a quelques très bonnes idées originales mais je ne pense pas que n’importe qui peut devenir innovateur. La plupart prennent les anciennes idées et essayent de les intégrer dans les nouvelles.

Y a-t-il quelqu’un avec qui vous aimeriez travailler ?

Michael : Il y a beaucoup d’artistes que j’admire, mais non.

Quelle est votre musique préférée ?

Michael : Vous serez surpris. Ce matin, je chantais « Rodgers and Hammerstein ». C’est ce genre de chose que je chante à la maison. « My Favorite Things » du film « Sound Of Music » et « Absent Minded Me » que Streisand a chanté. Je suis aussi un fan des vieilles comédies musicales de la MGM. J’aime les musiques de spectacle. Je suis un grand fan de mélodie.

Quelle est la chanson que vous aimez le plus jouer ?

Michael : « Billie Jean », mais seulement quand je n’ai pas à la faire toujours de la même façon. Le public veut certaines choses. Je dois faire le moonwalk sous le projecteur (rires) J’aimerais faire une version différente.

Quel est votre public aujourd’hui ?

Michael : Je ne sais pas. J’essaie juste d’écrire de la belle musique et s’ils aiment ça, ils aiment ça. Je ne pense pas en terme démographique. La maison de disques essaie d’obtenir de moi cette façon de penser mais je fais seulement ce que j’aime entendre.

Y aura-t-il un nouveau Michael pour le nouveau millénaire ?

Michael : Yeah.. J’ai quelques trucs de préparés. Je pense que ce sera totalement différent de ce que j’ai fait auparavant. Il y a une chanson sur le nouvel album appelée « I Have This Dream ». C’est une chanson pour le millénaire, sur le monde et l’environnement que j’ai co-écrit avec Carole Bayer Sager et David Foster.

Pensez-vous refaire une tournée ?

Michael : Je ne pense pas. Ça prend trop de mes énergies.

Vous circulez rarement en public sans vos déguisements. Pourquoi ?

Michael : Je ne vois pas d’autres façons. J’ai tout essayé (rires). Les costumes d’obèses, de religieuses, de clowns. L’Halloween est ce qu’il y a de mieux pour moi, avec le Mardi Gras.

Pensez-vous que vous ne serez jamais capable de vous promener librement sans déguisements ?

Michael : Je me déguise pour différentes raisons. J’aime observer les gens, être comme une petite souris… Même si ce sont deux vieilles dames assises sur un banc ou quelques enfants sur une balançoire. Parce que je ne sais pas ce que c’est que d’être intégré dans une routine de tous les jours. Une fois, j’étais dans un magasin de disques complètement déguisé et ces deux filles prenaient mon album, parlaient de moi. J’étais littéralement à côté d’elles. C’était merveilleux. J’ai aimé ça. Si je sors sans déguisement, je ne peux pas avoir de plaisir. Les gens disent toujours : « Pourquoi n’allons-nous pas à la fête ? » Aussitôt que j’arrive, la fête est terminée pour moi. Ça devient une fête pour eux. Tous me disent : « Vous vous souvenez de moi ? Je vous ai rencontré il y a quatre ans à.. » je réponds : « Je ne me souviens pas… ». Alors… je ne peux pas apprécier l’expérience. Ils se mettent à jouer toutes mes chansons. Je ne viens pas pour entendre ma musique. Tous se mettent à scander : « Danse ! » et moi j’aimerais leur dire « Je veux vous voir danser pour une fois ».

Étant donné toute la mauvaise presse que vous avez eu, pensez-vous que les gens vous jugeront seulement sur votre musique ?

Michael : Je ne pense pas. La presse a fait de moi un être monstrueux, un fou bizarre et étrange. Je ne suis pas comme ça.

Y a-t-il quelque chose que vous puissiez faire pour changer cette image ?

Michael : Bien, tout ce que je peux faire, c’est d’être moi-même et faire ce que mon âme me dicte. Mais ils prennent ça et le manipulent.

Mais qu’est-ce qui vous fera paraître « normal » pour des gens qui se disent que vous êtes bizarre d’avoir des animaux exotiques chez vous, ou…

Michael : Dieu a créé les animaux, ils sont affectueux et ils sont beaux. Je suis de l’avis de l’anthropologue Jane Goodall ou de n’importe quel autre naturaliste. Je ne trouve pas du tout que mon intérêt pour les animaux soit bizarre ou étrange.

Et à propos de chirurgie plastique ?
Michael : Tout le monde, à Hollywood, a eu une chirurgie plastique ! Je ne comprends pas pourquoi ils me remarquent. La presse exagère ça. C’est juste mon nez. Ils veulent que ça soit partout, juste mon nez n’est pas suffisant. Elvis a fait refaire son nez, Lisa Marie me l’a dit. Mais ils n’en parlent pas. Ils m’accusent. Ce n’est pas correct.

2nde Partie la semaine prochaine.



_________________________________

Pour les fans, c'est culpabilisant de ne pas avoir pu empêcher la mort de l'artiste qu'ils aiment: de MJ tirer de sa biographie
YOUTUBE: http://www.youtube.com/user/HommageaMichaelJ
Revenir en haut Aller en bas
Marion
ULTIMATE DANGEROUS
ULTIMATE DANGEROUS


Féminin Nombre de messages : 3213
Age : 22
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Remember The King   4/3/2010, 18:51

La 2ème partie a été publié ou pas?
Revenir en haut Aller en bas
Magali
ULTIMATE DANGEROUS
ULTIMATE DANGEROUS


Féminin Nombre de messages : 11595
Age : 49
Date d'inscription : 02/07/2009

MessageSujet: Re: Remember The King   4/3/2010, 22:53

pas encore mais j'y pense d'ailleurs je vais voir tiens
EDIT: toujours pas et je peus pas lui rappeller il a vérouiller les commentaires, faut attendre

_________________________________

Pour les fans, c'est culpabilisant de ne pas avoir pu empêcher la mort de l'artiste qu'ils aiment: de MJ tirer de sa biographie
YOUTUBE: http://www.youtube.com/user/HommageaMichaelJ
Revenir en haut Aller en bas
Magali
ULTIMATE DANGEROUS
ULTIMATE DANGEROUS


Féminin Nombre de messages : 11595
Age : 49
Date d'inscription : 02/07/2009

MessageSujet: Re: Remember The King   13/3/2010, 04:02

Entrevue TV Guide



Magazine TV Guide du 04-10 décembre 1999 vol.47 – no.49 (USA). Journaliste : Lisa Bernhard

Cette interview exclusive du magazine TV Guide a été réalisée en novembre 1999 et publiée en début décembre pour introduire le grand spécial du décompte des 100 plus grands vidéo-clips de tous les temps intitulé : « The 100 Greatest Videos Ever Made » présenté sur la chaîne musicale MTV (USA) à la mi-décembre. Michael était en couverture du magazine américain le plus vendu au pays !

2 ième partie et fin

OK, puisque vous parlez de Lisa
Marie, j’ai lu qu’elle regrettait de ne pas avoir porté votre enfant et qu’elle pourrait encore vouloir un enfant de vous. Est-ce vrai ?

Michael : Je me rappelle qu’elle était dans cet état d’esprit à l’époque (il rit). Quoique je dise, de toute manière, ma réponse va
poser problème… Le prochain exemplaire de TV Guide dira probablement « Lisa a dit qu’elle ne voulait plus jamais le revoir ! »


Etes-vous encore amis tous les deux?
Michael : Lisa est adorable, je l’apprécie beaucoup et
nous sommes amis. Et qui sait de quoi demain est fait ? Je n’ai pas la moindre idée de ce qu’elle ressent aujourd’hui. Je ne dirai que ça : elle
vient chez moi, elle voit mes enfants et nous parlons au téléphone, ce genre de choses…

Pensez-vous que vous vous remarierez un jour ?
Michael : Ce serait bien.

Qu’est-ce qui vous ferait succomber une troisième fois au charme?
Michael : Il faut juste que ça me frappe. Vous devez voir la personne
et vous dire « c’est elle, c’est elle ».

C’est ce que vous avez ressenti à chacun de vos précédents mariages ?
Michael : Oui, bien sûr.

Regrettez-vous de ne plus être marié?
Michael : Oui, je le regrette. Mais vous devez faire ce qui est le mieux. Ce qui arrive arrive et vous devez respecter ça.

Qui sont vos plus proches amis?
Michael : Elizabeth Taylor. Nous allons au cinéma tous les jeudis.

Vous avez un cinéma préféré?
Michael : Je veux aller aux studios Warner Bros et elle refuse. Elle me dit « Non, je te sors ». Alors nous allons dans cet endroit – que je ne peux pas nommer – et nous
entrons. Généralement, c’est vide, parce que de nombreuses personnes travaillent à cette heure. Les employés du cinéma disent « wow,
entrez » et nous ne payons jamais. Pourtant, nous faisons partie de ceux qui peuvent se l’offrir. (il rit)

Parlons de vos enfants. Je dois vous interroger sur cette affaire récente dans les tabloïds disant que vous et Debbie n’étiez pas les parents
biologiques de vos enfants, qu’elle aurait reçu l’œuf d’une autre femme et qu’ensuite on l’aurait inséminée artificiellement.

Michael : Ce sont des âneries, des ordures, ce n’est pas vrai.

Les enfants vivent avec vous à Neverland?
Michael : Ils étaient à Neverland il y a deux semaines. Je crois qu’ils ont réalisé pour la première fois
que c’était leur maison. Ils pensaient auparavant que ce n’était qu’un hôtel. Nous restons dans des hôtels partout. Ils ne réalisaient pas que
le train et la gare étaient pour eux, que toutes les attractions étaient pour eux. Maintenant, ils disent « Nous voulons aller à Neverland ! »

Quelle personnalité ont-ils?
Michael : Prince me dit tous les jours qu’il veut faire des films, alors je lui ai acheté un caméscope. Je lui dis « que faisons-nous cette fois-ci » et il répond « Star Wars ». Alors nous mettons quelques personnages sur la table et on les fait bouger. Et Paris commence juste à parler et à marcher. Elle est très mignonne. Et je suis surpris qu’elle aime les poupées. Ma sœur Janet n’aimait pas ce genre de choses. Elle était plutôt garçon manqué. Je pensais que Paris serait comme elle mais ce n’est pas le cas.

Vous changez leurs couches et vous les nourrissez?
Michael : Oui, j’adore ça. C’est beaucoup de travail. Je pensais y être préparé parce que j’avais presque tout lu au sujet de l’éducation des enfants mais c’est beaucoup plus excitant que ce que j’avais pu imaginer. Le seul regret que j’ai, c’est de ne pas avoir eu des enfants plus tôt.

Est-ce que vous chantez et dansez pour eux?
Michael : C’est comme ça que je les tiens tranquilles quand ils pleurent. Si je commence à danser, ils se taisent.

Voulez-vous avoir d’autres enfants ?
Michael : Certainement! J’ai dit à mon père que j’allais battre son
record. Il a eu 10 enfants.

Quelle est votre relation avec lui aujourd’hui? Vous vous étiez éloignés de lui
pendant un moment ?

Michael : J’ai maintenant avec lui la meilleure relation que nous ayons jamais eue. Je pense
qu’avec l’âge et le temps, il s’est vraiment adouci et est devenu quelqu’un d’agréable. Il me dit simplement « Comment vas-tu ? Est-ce que tu manges ? C’est tout ce que je veux savoir ». Ce n’est pas « Est-ce que tu as signé ce contrat ? ». Il veut juste savoir si je vais bien. Je trouve ça vraiment agréable… Et ma mère est un ange, elle est parfaite.

A 41 ans, êtes-vous heureux?
Michael : Eh bien, d’ordinaire je suis quelqu’un de joyeux. Je ne laisse rien me mettre à terre, peu importe ce que
c’est. J’aime entendre le son de l’eau, les oiseaux qui chantent et les rires, vous savez. J’aime toutes les choses naturelles et innocentes. Je n’irai jamais à une fête ou en boîte. J’ai fait ça quand j’étais gosse et je n’ai plus envie de le refaire.

J’ai trouvé ça surprenant dans une récente citation, vous disiez que si vous n’aviez pas ce désir d’aider les enfants du monde, vous vous donneriez la mort. C’est vraiment ce que vous ressentez ?
Michael : Oui et je l’ai toujours ressenti, sans ça je n’aurais plus de raison de vivre.

Même pas pour vous-même et votre propre créativité ?
Michael : Ca me serait égal. Tout ce que je crée est inspiré par cette forme d’innocence. C’est tout pour moi.

_________________________________

Pour les fans, c'est culpabilisant de ne pas avoir pu empêcher la mort de l'artiste qu'ils aiment: de MJ tirer de sa biographie
YOUTUBE: http://www.youtube.com/user/HommageaMichaelJ
Revenir en haut Aller en bas
Magali
ULTIMATE DANGEROUS
ULTIMATE DANGEROUS


Féminin Nombre de messages : 11595
Age : 49
Date d'inscription : 02/07/2009

MessageSujet: Re: Remember The King   13/3/2010, 04:07

Marion

_________________________________

Pour les fans, c'est culpabilisant de ne pas avoir pu empêcher la mort de l'artiste qu'ils aiment: de MJ tirer de sa biographie
YOUTUBE: http://www.youtube.com/user/HommageaMichaelJ
Revenir en haut Aller en bas
Marion
ULTIMATE DANGEROUS
ULTIMATE DANGEROUS


Féminin Nombre de messages : 3213
Age : 22
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Remember The King   13/3/2010, 15:57

Wouhou! Merci!
Revenir en haut Aller en bas
audrey83
Who Is It


Féminin Nombre de messages : 17
Age : 35
Date d'inscription : 05/03/2010

MessageSujet: Re: Remember The King   14/3/2010, 00:41

Merci !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Magali
ULTIMATE DANGEROUS
ULTIMATE DANGEROUS


Féminin Nombre de messages : 11595
Age : 49
Date d'inscription : 02/07/2009

MessageSujet: Re: Remember The King   3/4/2010, 22:39

Remember the King


‘Audio chat’ sur le net le 26octobre 2001


Quelques jours avant le lancement de son album INVINCIBLE (le 30 OCTOBRE), Michael a participé pour la première fois de sa carrière à un ‘Audio chat’ avec ses fans en direct sur le net. Une expérience semblable à l’échange réalisée en 1995, mais cette fois Michael a répondu de vive voix aux questions des fans !

D’une durée d’une heure, cet événement s’est déroulé lors de la grande première ‘ONLINE’ d’INVINCIBLE intitulée « Michael Jackson’s Virtual In-Store » où, pendant 24 heures non-stop, toutes les chansons du nouvel album ont été diffusées en exclusivité sur le net depuis le site officiel michaeljackson.com de Sony Music.

Anthony DeCurtis, l’hôte de la rencontre, journaliste chevronné et éditeur de la célèbre revue américaine Rollingstone, a joint Michael par téléphone depuis un endroit tenu secret dans le New-Jersey. Plus tard, le journaliste a avoué qu’il ne croyait pas que Michael serait à l’autre bout du fil : « Je refusais obstinément de croire que je pourrais parler avec Michael Jackson. Il a donné si peu d’entrevues ces deux dernières décennies que j’ai pensé que cette entrevue serait annulée à la dernière minute » a-t-il dit. Charmé par la simplicité de Michael, Anthony DeCurtis a ajouté : « À ma grande surprise, il était très à l’aise et malgré le fait que nous parlions au téléphone, il était très proche« .

Voici donc l’interview (1ère partie) :


Michael c’est un plaisir de parler avec vous…
Michael : Un plaisir de parler avec vous aussi.


Parlez-nous un peu du nouvel album. C’est votre premier nouvel album en 6 ans. Êtes-vous encore excité quand vient le temps de lancer quelque chose ? Évidemment, vous avez accompli beaucoup de choses au cours des années mais sentez-vous encore ceci comme « Wow, je me demande ce que les gens en penseront » vous savez cette sorte d’anticipation.
Michael : Je comparerais ça à… vous savez, c’est comme un processus de gestation, une naissance. C’est comme avoir des enfants, avoir à les élever, les amener dans le monde et une fois qu’ils entrent dans le monde, ils sont tout seuls. C’est donc très excitant. Je veux dire, vous n’arrivez jamais à vous y habituer, jamais. C’est un processus incroyable. Vous le laissez entre les mains de Dieu comme vous le faites quand vous avez un enfant.


Absolument. Nous avons des questions de vos fans sur Internet qui commencent déjà à entrer. De ‘Electric Eyes’ qui écrit : » Michael, tu es dans mon esprit le plus grand artiste de tous les temps, le vrai King of Pop, Rock and Soul » et il veut savoir : Quelle est ta chanson préférée sur le nouvel album ?
Michael : Ma chanson préférée sur le nouvel album…. Puis-je en choisir deux ?


Oui je pense que vous le pouvez… Vous pouvez faire tout ce que vous voulez.
Michael : Ça serait probablement « Unbreakable »… j’en prendrai trois : « Unbreakable », « Speechless » et « The Lost Children ».


Parlez-nous de quelques unes de ces chansons. Vous savez, comment c’était de travailler avec des invités spéciaux ou comment c’était de travailler avec de nouveaux producteurs, comment vous les avez écrites. Vous savez, quelque chose qui nous donne une certaine saveur.
Michael : Bien… l’écriture des chansons est quelque chose de très difficile à expliquer parce que c’est très spirituel. Vous les recevez des mains de Dieu et c’est comme si elles avaient déjà été toutes écrites d’avance…. C’est la pure vérité. Comme si elles avaient été écrites avant de naître et que vous êtes seulement la source au travers laquelle les chansons arrivent. Vraiment. Elles vous arrivent entières. Vous n’avez pas grand chose à faire et parfois je me sens coupable de mettre mon nom… je les écris, je les compose, j’écris les paroles, je fais les mélodies mais c’est tout de même le travail de Dieu.


Samantha du Canada vient de nous envoyer une question. Elle voudrait savoir : Comment décririez-vous le son sur Invincible et avez-vous incorporé différents genres dans l’album ?
Michael : Bien le son est… du point vue sonorité, nous essayons toujours de nous assurer que nous avons le meilleur son, les meilleurs ingénieurs, les meilleurs techniciens disponibles. Et bien sûr, j’ai essayé de faire de l’album un merveilleux pot-pourri de n’importe quel style parce que je ne crois pas qu’on peut styliser ou étiqueter les sortes de musique. Je pense qu’un grand artiste devrait être capable de créer n’importe quel style, n’importe quelle forme, n’importe quoi du rock au pop, au folk, au gospel, au spirituel… une musique merveilleuse que chacun peut chanter, du fermier d’Irlande à la dame qui nettoie les toilettes dans Harlem. Si vous êtes capable de la siffloter et la fredonner, c’est la chose la plus importante.


Quand vous travaillez, êtes-vous enclin à écouter d’autres musiques, à écouter la radio, à acheter des CDs d’autres personnes ou quand vous travaillez aimez-vous mieux ne rien entendre et vous concentrer attentivement sur ce que vous faites ?
Michael : Je sais toujours ce qui passe à la radio et dans les clubs, ce que les personnes écoutent. Même si les gens pensent que je vis à « Neverland » – mentalement, que je suis dans le pays de nulle part – je suis toujours en contact. Je sais toujours ce qui se passe dans le monde de la musique, tout le temps. Pas seulement en Amérique mais partout dans le monde. Quand je travaille, je ne pense pas que je suis sous l’influence de beaucoup de musique d’aujourd’hui. Je crée à peu près ce que je pense être dans mon coeur. Très original. J’essaie d’être aussi original que possible. Je ne me dis pas « Ok, je vais faire une grande chanson R&B ou une grande pop« … je veux juste faire une grande chanson.


Comme une chanson qui prend sa propre forme.
Michael : oui.


Bien. Amber ici sur le net vous offre plein d’amour et elle se demande si c’était amusant pour vous de faire le vidéoclip de « You Rock My World ».
Michael : Oui, très amusant. Nous sommes restés debout toute la nuit. (rires) C’était super d’entendre la chanson sur le plateau sur de très bonnes boîtes de son. C’est une de mes choses préférées, écouter la musique vraiment forte. J’aime jouer la musique forte. Si vous jouez quelque chose sur internet ou sur de petites colonnes de son, cela n’a pas la même portée. C’est pourquoi vous devez l’acheter. Vous devez acheter ce CD pour vraiment entendre cette puissance. Cela fait une énorme différence. Il n’y a aucune comparaison. Vous ne pourrez pas entendre tous les sons si vous l’écouter sur un plus petit système.


Ainsi quand vous êtes sur un plateau de tournage, vous pouvez monter le son aussi fort que vous le voulez ?
Michael : Aussi fort que je le veux.


(rires) Très bien. Nous avons Mathew du Manitoba au Canada… Il dit : »Je viens de voir « Ghosts » sur MTV et comme toujours, vous êtes incroyable Michael. Avez-vous des plans pour le lancer en DVD en Amérique ? »
Michael : Oui, il sortira en DVD en Amérique en version intégrale et avec des scènes tirées du « Making of » de Ghosts. Cela a été une des choses que j’ai le plus aimé faire parce que c’était depuis longtemps un de mes rêves de faire quelque chose d’apeurant mais comique en même temps et il en a tous les éléments, juste le plaisir. Je ne veux pas effrayer les gens au point où ils auraient peur d’aller dormir. Je veux qu’il y ait une petite touche d’humour. Derrière le rire, il y a une larme, vous savez. C’est amusant. Ces fantômes, ils n’étaient pas vraiment effrayants, ils étaient drôles. Ils marchaient aux plafonds. Les enfants riaient d’eux, ils étaient drôles. Nous ne voulions pas leur faire peur. Ce gros bonhomme, le maire, sa justice, venir dans ma demeure, ma propriété privée pour me juger. Vous savez.


Absolument. Nous avons une question de Cloudlee2000 qui écrit : « Pourquoi avez-vous appelé l’album INVINCIBLE ? »
Michael : Bien Invincible est quelque chose de… Je pense que c’est un bon nom. C’est le titre d’une des chansons de l’album et j’ai été un artiste… ce n’est pas pour me taper dans le dos mais le livre Guinness des records mondiaux m’a inscrit une nouvelle fois comme l’artiste qui a eu la plus longue carrière parce que depuis petit jusqu’à aujourd’hui, j’ai encore des albums # 1. Je suis très fier et honoré d’avoir été choisi par les Cieux, ou peu importe ce que c’est, d’être ‘Invincible’ et de continuer à évoluer et d’être, vous savez…servir les gens. Servir les gens en les divertissant.


Maintenant, un des principes communément admis dans l’industrie de la musique est que le public ne prête plus vraiment attention désormais, vous savez. Si un artiste s’éloigne trop longtemps de son public, ils iront ailleurs. Était-ce un de vos soucis avec la sortie de l’album ou êtes-vous convaincu que la base de vos fans est toujours là et sera aussi solide que jamais ?
Michael : Non, la réponse à votre question c’est que cela ne m’a jamais préoccupé une seule fois et je n’y aie jamais pensé. Parce que j’ai toujours su que si la musique est bonne ou si le film est vraiment bon, les gens voudront le voir ou l’entendre. Peu importe où vous êtes, combien de temps vous avez été absent ou quelque soit la situation. La grandeur est la grandeur et si vous faites un bon travail sur ce que vous entreprenez, les gens veulent l’entendre ou veulent le voir. Vous savez ce n’est pas sorcier, ça ne l’est vraiment pas. En autant que vous êtes un innovateur et un pionnier, vous savez… Et c’est la chose la plus importante. Donnez-leur ce qu’ils veulent entendre.


Maintenant Slimslady420 des États-Unis envoie une question et se demande : Quelle chanson sur l’album Invincible vous touche le plus personnellement ?
Michael : hum… « Unbreakable »


Parlez-nous un peu de cette chanson. Vous l’avez mentionnée tantôt, je deviens vraiment curieux. Que pourriez-vous nous dire de celle-là ?
Michael : Je suis une des rares personnes, probablement dans le show business, qui a été ‘in’ et ‘out’ de tant de choses différentes. J’ai été rejeté et je suis revenu. J’ai, pour être honnête, et… et encore je suis capable de faire ce que je fais et rien ne peut m’arrêter. Personne ne peut m’arrêter. Je m’arrête quand je suis prêt à m’arrêter. Vous savez, je dis juste que je continuerai à avancer peu importe le reste.


Nous avons Warful qui écrit : Travaillez-vous ou envisagez-vous de faire d’autres courts métrages pour Invincible, spécialement pour les chansons rythmées comme « 2000 watts », « Heartbreaker », « Unbreakable » et « Invincible » ?
Michael : Absolument, elle a dit le mot juste en parlant de ‘courts métrages’. C’est ce que nous essayons de faire, des courts métrages : un début, un milieu et une fin de l’histoire. Amener le médium à un nouveau niveau. Il y a comme une collection, une encyclopédie de grands courts métrages à faire pour le nouvel album. C’est très passionnant. J’ai très hâte de faire « Threatened ». Ça en est une de peur avec Rod Sterling de l’émission « Twilight Zone ». Je ne peux pas attendre de mettre les mains à la pâte sur celle-là.


Nous avons une question de Nepolian3 qui s’appelle en réalité George et ça dit : Michael, je pense que c’est votre album le plus cohésif et impressionnant depuis « Thriller » ou encore « Off The Wall », quels sont certains de vos moments les plus mémorables en enregistrant les chansons pour cet album ?
Michael : La plupart des moments mémorables étaient…. de tous mes albums, je peux dire que celui-ci a été le plus dur parce que j’ai été très sévère sur moi-même. J’ai écrit tant de chansons — je ne dirai pas le nombre — pour en arriver à combien… il y en a 16 ? Pour en arriver à 16 que je considère acceptables. C’est un album où… je n’avais pas d’enfants avant les autres albums, j’ai souvent attrapé le rhume, j’ai été souvent malade… nous avons dû arrêter et recommencer, arrêter et recommencer constamment. Mais je l’ai beaucoup beaucoup aimé.


Quand vous dites que vous avez été sévère envers vous-même durant le processus d’enregistrement. Comment se fait-il, quel est le processus emprunté ? Est-ce que c’est quand vous pensez que quelque chose n’est pas tout à fait ce qu’il doit être ou que vous pouvez améliorer ou encore amener dans une nouvelle direction Vous savez, à quoi ça ressemble ?
Michael : Si je vous le disais vraiment, je ne sais pas si les fans m’aimeraient encore (rires). J’ai eu des musiciens qui se sont vraiment fâchés contre moi parce que je leur faisais faire quelque chose des centaines à des milliers de fois avant que cela ne soit ce que je veux que ce soit. Mais après ils m’appellent au téléphone et s’excusent en disant : « Tu avais absolument raison, je n’ai jamais joué aussi bien, j’ai fait du bon travail, je me suis surpassé« , c’est ce qu’ils vous diront. Dans ces moments-là, je leur dis : « C’est la façon de faire parce que tu t’immortalises. C’est là pour toujours. C’est une capsule dans le temps« . C’est comme l’oeuvre de Michelangelo, la Chapelle Sixtine, c’est là pour toujours. Tout ce que nous faisons devrait être ainsi, vous savez.


Essayer d’élever le travail au meilleur niveau qu’il est possible d’être.
Michael : Absolument.


Maintenant, Sweetpea4286 : Y a-t-il des surprises sur le nouvel album ?
Michael : Des surprises ? Boy ! Je pense qu’il est ce qu’il est et vous pouvez l’interpréter comme vous voulez l’interpréter… C’est tout ce que je peux en dire. En dehors de ça, nous sortirons quelques surprises sur les CD singles… quelque chose comme ça, oui. Dans le futur, ça s’en vient.

_________________________________

Pour les fans, c'est culpabilisant de ne pas avoir pu empêcher la mort de l'artiste qu'ils aiment: de MJ tirer de sa biographie
YOUTUBE: http://www.youtube.com/user/HommageaMichaelJ


Dernière édition par Magali le 3/4/2010, 22:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Magali
ULTIMATE DANGEROUS
ULTIMATE DANGEROUS


Féminin Nombre de messages : 11595
Age : 49
Date d'inscription : 02/07/2009

MessageSujet: Re: Remember The King   3/4/2010, 22:45


SUITE

‘Audio Chat’ sur le Net le 26 octobre 2001


Quelques jours avant le lancement de son album INVINCIBLE (le 30 octobre), Michael a participé pour la première fois de sa carrière à un ‘Audio Chat’ avec ses fans en direct sur le Net. Une expérience semblable à l’échange réalisée en 1995, mais cette fois Michael a répondu de vive voix aux questions des fans !
D’une durée d’une heure, cet événement s’est déroulé lors de la grande première ‘ONLINE’ d’INVINCIBLE intitulée « Michael Jackson’s Virtual In-Store » où, pendant 24 heures non-stop, toutes les chansons du nouvel album ont été diffusées en exclusivité sur le net depuis le site officiel michaeljackson.com de Sony Music.
Anthony DeCurtis, l’hôte de la rencontre, journaliste chevronné et éditeur de la célèbre revue américaine Rollingstone, a joint Michael par téléphone depuis un endroit tenu secret dans le New-Jersey. Plus tard, le journaliste a avoué qu’il ne croyait pas que Michael serait à l’autre bout du fil : « Je refusais obstinément de croire que je pourrais parler avec Michael Jackson. Il a donné si peu d’entrevues ces deux dernières décennies que j’ai pensé que cette entrevue serait annulée à la dernière minute » a-t-il dit. Charmé par la simplicité de Michael, Anthony DeCurtis a ajouté : « À ma grande surprise, il était très à l’aise et malgré le fait que nous parlions au téléphone, il était très proche« .
Voici donc l’interview (2ème partie) :

Très bien. Je voulais vous demander… récemment vous avez donné quelques spectacles au Madison Square Garden et un concert bénéfice au RFK Stadium et vous savez, les performances en direct ont été une des choses qui vous ont distingué au cours de votre carrière. Vous avez été loin de la scène pendant un moment et je me demandais si vous pourriez parler un peu de ce que cela représente d’être de retour devant le public et d’avoir l’opportunité de ‘performer’ de nouveau.
Michael : C’était… C’est difficile à expliquer. C’était excitant, sentir le public, les voir et d’être accepté si chaleureusement par eux. C’est un sentiment incroyable. Ça l’est vraiment. Ils sont là pour vous appuyer, vous aimer et entendre leurs chansons préférées. Vous êtes devant eux et ils vous donnent tant d’adulation et d’amour, l’esprit qui règne est rempli d’amour, c’est merveilleux. C’est très émouvant, j’en suis sur le bord des larmes. C’est extraordinaire.

Je me souviens dans votre livre, vous dites que quand vous êtes sur scène, ce sont les moments où vous vous sentez le plus en vie, les moments qui vous transportent le plus.
Michael : C’est ça. C’est d’être loin de la scène qui est le plus difficile pour moi. Être sur scène… écrire de la musique ou des poèmes, être sur scène, regarder des dessins animés sont dans le monde entier mes choses préférées à faire. C’est ce qui me tient en vie. J’aime ça. C’est ce qui m’inspire à faire ce que je fais.

Excellent. Nous avons une question de quelqu’un qui se surnomme « The best dancer in the world »… il veut savoir : Le site michaeljackson.com a dit que JayZ apparaîtra avec vous sur le nouvel album. Est-ce que c’est vrai ?
Michael : Non, mais nous parlons de faire quelque chose ensemble dans l’avenir.

Est-ce que JayZ est un artiste avec qui vous aimeriez travailler ? Avez-vous passé du temps avec lui ? Quelle est votre impression de lui ?
Michael : Je pense qu’il est excellent. Il fait des rythmes incroyables, des contre-rythmes et c’est un des artistes contemporains que les jeunes aiment vraiment. Il est vraiment super.

Une question ici qui vient de Suède. Tony de la Suède écrit : Salut Michael, vous êtes l’artiste le plus étonnant de tous les temps. J’adore votre musique. Voulez-vous faire une tournée et ferez-vous une tournée mondiale ou une tournée européenne ?
Michael : Gee ! Nous n’y avons pas beaucoup pensé mais je ne veux pas dire que ce n’est pas en cours de préparation. Nous nous concentrons sur plusieurs choses en ce moment. Mais je ne peux pas en dire plus.

Très bien. Je voulais vous demander…
Michael : Vous savez quoi, dans un proche avenir il y aura quelque chose qui arrivera. Bientôt.

Les gens doivent donc garder les yeux ouverts sur ce qui s’en vient. Nous avons une question de Noria qui veut savoir si vous planifiez de sortir n’importe quelle de vos chansons sur Invincible en espagnol ou une autre langue en plus de l’anglais.
Michael : Jusqu’à maintenant nous ne l’avons pas fait mais ça serait une grande chose à faire. Nous n’y renonçons pas. Nous pensons que c’est un gros marché donc c’est une grande possibilité.

Particulièrement pour quelqu’un comme vous qui avez un large public international… vous savez, pour plusieurs, leur public est soit anglais ou américain mais le vôtre est très « international » évidemment.
Michael : Merci.

Parlons un peu… une des choses qui a fait sensation cette année a été la reprise de « Smooth Criminal » du groupe Alien Ant Farm. Je voudrais savoir si vous y avez prêtée attention, si vous… l’avez-vous aimée, comment l’avez-vous pris ?
Michael : Je l’ai vu et j’en suis tombé amoureux. Je l’ai aimé. Ils m’ont demandé la permission, je l’ai vu et je l’ai approuvé. Je leur ai donné un triple « A » et j’ai dit « Allez-y ».

Fantastique. Cela doit être intéressant en tant que compositeur de voir d’autres personnes faire vos chansons et en faire une nouvelle interprétation. Comment c’est ?
Michael : C’est un grand compliment. C’est un merveilleux compliment. Cela vous fait vous sentir digne de voir votre musique atteindre les différentes générations. Tout le monde écoute et ça me rend très heureux.

Maintenant nous avons une question du Canada. Gary qui a 19 ans écrit : Avec quels autres artistes avez-vous collaboré sur Invincible ?
Michael : Quels autres artistes avec qui j’ai collaboré sur Invincible…

Avez-vous des invités spéciaux ?
Michael : Oh oui, Carlos Santana. Lui et moi avons fait comme une sorte de duo. Il joue de la guitare et je chante, c’est quelque chose que nous avons écrit. C’est vraiment une très très belle chanson.

Le connaissiez-vous depuis un bout de temps ou l’avez-vous rencontré récemment ?
Michael : Je l’avais rencontré avant mais nous avons beaucoup parlé au téléphone récemment. Après avoir gagné ses Grammy, il a dit à la presse qu’il voudrait me rencontrer et qu’il était prêt à travailler avec moi. Tout le monde m’en a parlé et je l’ai appelé. Il a dit que ce serait son rêve. Il était très gentil. Il est d’une grande gentillesse et il est très spirituel. Je l’ai trouvé très humble alors je me suis dit « Nous devons faire ce projet ».

Et vous avez écrit la chanson ensemble ?
Michael : Bien, il y a une chanson que moi et deux autres personnes avons écrit et il en fait partie… « Whatever Happens ».

Nous avons une question d’Anicia : « Michael êtes-vous un fan de Chris Tucker ?
Michael : Je suis un très grand fan de Chris Tucker. Il me fait beaucoup rire. J’ai vu tous ses films, il est un type très drôle. J’aime les gens qui peuvent vous faire rire sans utiliser la grossièreté ou de gros mots. Pour les enfants, qu’ils soient de tous les coins de la terre et il est un type drôle.

Une autre question du Canada, Tony, 17 ans, écrit : Combien de temps vous prend-il pour produire une chanson de la conception initiale à l’enregistrement final ?
Michael : Bien…

(rires) Je suppose que probablement cela varie de…
Michael : Oui, ça varie. Pour moi c’est vraiment différent de la plupart des autres artistes parce que je ferai quelques chansons, peut-être 5, 6, 7 ou 8 ou 10 d’entre elles seront rejetées et je recommencerai. C’est donc une question difficile à me poser.

Je me demande si il y a une chanson spécifique sur l’album, vous savez, combien de temps… quand… Vous rappelez-vous d’avoir eu une première inspiration pour cette chanson et ensuite, peut-être le jour où vous l’avez fini, vous vous êtes dit : C’est ça, je l’ai fait exactement comme je la veux ? »
Michael : Sur Invincible lui-même ?

oui
Michael : Oui... Oui. Je me rappelle d’avoir rappelé des gars et créé un son plus innovateur. Parce que nous ne faisons pas… C’est notre chose, nous ne faisons pas beaucoup de sons sur l’album qui sont des sons de claviers, qui sont à peu près programmés dans les machines. Nous sortons et faisons nos propres sons. Nous frappons sur des choses, nous battons des choses, donc personne ne peut faire un double de ce que nous faisons. Nous les faisons de nos propres mains, nous trouvons des choses et nous créons des choses. Et… c’est la chose la plus importante, être un pionnier. Être innovateur.

Absolument. Maintenant nous avons Vernay qui nous écrit de Newark : Je suis très heureux du nouvel album mais j’ai été particulièrement touché par « Speechless ». Quelle a été votre inspiration pour cette chanson ?
Michael : « Speechless » m’a été inspirée par… je passe beaucoup de temps en forêt, j’aime aller en forêt et j’aime grimper aux arbres. Ma chose préférée est de grimper aux arbres, aller au sommet d’un arbre et regarder du haut des branches. Chaque fois que je le fais cela m’inspire pour la musique. J’ai deux enfants adorables, une fille et un garçon, ils sont tellement remplis d’innocence, ils sont l’expression même de l’innocence et d’être en leur présence, je me suis senti sans voix parce que je regardais le visage de Dieu chaque fois que je les voyais. Ils m’ont inspiré à écrire « Speechless ».

Cette réponse pourrait aussi servir à cette autre question : Où allez-vous chercher votre inspiration quand vous écrivez vos chansons ? L’inspiration vient-elle d’une variété de différentes choses ?
Michael : Les meilleures chansons qui sont écrites s’écrivent d’elles-mêmes. Vous ne les demandez pas, elles vous tombent dessus. Alors il y a ces chansons qui, vous savez, sont comme une sorte d’incubation. Vous semez la graine et laissez le subconscient suivre son cours. Plus vous espérez que quelque chose arrive plus il faut du temps. Je ne crois pas au concept de la hantise de la page blanche — qui est un mauvais mot. Vous la créez quand vous y pensez. Il n’y a rien de telle. Comme n’importe quels peintres ou sculpteurs, ils peignent… ils font leur meilleur travail quand ils ont dans les 60 et 70 ans. Fred Astaire a fait sa meilleure danse quand il avait autour de 70 ans. Michelangelo a sculpté tard dans ses 60 et 70 ans en réalisant une oeuvre brillante. Mais dans l’industrie de la musique, certains des grands artistes sont devenus dépassés parce qu’ils ont abusé eux-mêmes de leur jeune âge, avec toutes ces folles choses qu’ils boivent, les pilules et le reste… ce n’est pas bon… ce n’est pas une bonne chose. J’ai horreur de le dire mais nous devons prendre soin de nos corps un peu.

Je pense que beaucoup de gens ont réalisé qu’ils se faisaient du mal. Plusieurs personnes en ont parlé ces dernières années, vous savez.
Michael : oui

Nous avons une question de Allen qui demande si vous pensez que Rodney Jerkins et vous avez créé un nouveau son pour 2001.

Michael : Pour la chanson « 2000 Watts » ?

Il dit : Pensez-vous que vous et Rodney Jerkins, et bien sûr le producteur, avez créé un nouveau son pour 2001 ?
Michael : 2001 ?

Oui
Michael : Ça serait super, oui.

La troisième partie sera en ligne dans 15 jours

_________________________________

Pour les fans, c'est culpabilisant de ne pas avoir pu empêcher la mort de l'artiste qu'ils aiment: de MJ tirer de sa biographie
YOUTUBE: http://www.youtube.com/user/HommageaMichaelJ
Revenir en haut Aller en bas
Marion
ULTIMATE DANGEROUS
ULTIMATE DANGEROUS


Féminin Nombre de messages : 3213
Age : 22
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Remember The King   12/4/2010, 20:01

Sympa comme interview! Merci Magali Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Remember The King   Aujourd'hui à 16:34

Revenir en haut Aller en bas
 
Remember The King
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Swamp stomper Johnson/ Recording King
» Recording King
» recording king vs harley benton !!!
» PEE WEE KING and His Golden West Cowboys
» King Crimson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MJ-Story :: FORUMS THEMATIQUES :: Discussions Générales-
Sauter vers: