AccueilSiteCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Kriyss Grant partage d’autres souvenirs de Michael Jackson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Magali
ULTIMATE DANGEROUS
ULTIMATE DANGEROUS


Féminin Nombre de messages : 11595
Age : 49
Date d'inscription : 02/07/2009

MessageSujet: Kriyss Grant partage d’autres souvenirs de Michael Jackson   14/3/2010, 15:38

Dans une nouvelle interview, Kriyss Grant partage d’autres souvenirs de Michael Jackson

Le 2 mars dernier, nous vous proposions de découvrir une interview du danseur Kriyss Grant, sélectionné par Michael Jackson pour l’accompagner sur scène lors du This Is It Tour. Il a de nouveau été interrogé aujourd’hui par le journaliste Charles Thomson. L’occasion pour l’artiste de livrer des souvenirs supplémentaires…

Au sujet de leur première rencontre…

« Sa présence était tellement énorme que je n’arrivais tout simplement pas à y croire. J’avais envie de pleurer mais je n’y arrivais pas parce que mon corps était en état de choc. Michael m’a dit ‘Tu es génial‘ et il m’a donné une poignée de main énergique que je n’oublierai jamais. Je n’aurais jamais imaginé vivre ça un jour, vous savez ? Quand j’étais ce petit garçon qui espérait et qui rêvait de rencontrer cette personne, je n’aurais jamais pensé que j’en aurais un jour l’opportunité. Mais quand j’ai fini par y parvenir, c’était un sentiment unique au monde. Je ne peux pas exprimer ce que j’ai ressenti ».

Au sujet des répétitions…

Kriyss Grant explique que les répétitions ont débuté la semaine suivant le résultat des auditions. Compte tenu du court délai disponible pour la mise en place du spectacle, elles se sont déroulées à un rythme intense ne laissant aux danseurs qu’un seul jour de repos par semaine. Dans un premier temps, les artistes ont répété en l’absence de Michael Jackson afin de maîtriser les chorégraphies puis il les a rejoints. Grant raconte que cette période de travail sans le Maître a été utile pour souder leur groupe : « Nous avons exploité ce moment pour créer des liens les uns avec les autres, pour bâtir une alchimie entre nous tous pour qu’on rende bien ensemble sur scène. De temps en temps, Michael faisait un saut pour nous regarder et nous donner son avis çà et là mais au départ, il était très timide ».

« La première chanson que nous avons répétée avec Michael était They Don’t Care About Us et on était nombreux à foirer parce qu’on ne pouvait pas décrocher les yeux de lui. J’étais vraiment déstabilisé mais je tenais le coup. J’ai dû répéter à mon partenaire Dres « On doit se concentrer, garder la tête froide » et il me répondait « Je peux pas, c’est Michael ! » Après cette première fois, c’était bon. J’ai juste fait en sorte de rester concentré sur mon boulot ».

Kriyss Grant déclare que Michael Jackson ne répétait avec eux que de manière occasionnelle car il était sollicité sur tous les aspects du spectacle : « Il avait beaucoup d’autres trucs à faire concernant sa voix, travailler sa voix… et beaucoup à faire avec les costumes… Il ne pouvait pas rester aux répétitions tout le temps. Il avait beaucoup à faire avec la tournée, tout mettre en place« .

Pendant ce temps, les danseurs, qui avaient rapidement acquis la maîtrise de toutes les chorégraphies, réalisaient des filages de l’intégralité du spectacle, effets spéciaux inclus. Des titres plus lents avaient été choisis pour être insérés entre les séquences de danse rapides afin de permettre à la star de souffler. Kriyss Grant raconte que Michael Jackson a beaucoup hésité sur le choix de la première ballade du concert : son cœur balançait entre Human Nature et Stranger In Moscow.

« Je me rappelle de Michael en train de chanter et de répéter Stranger In Moscow. Il essayait de trouver laquelle des deux choisir… s’il voulait les faire dans un medley, s’il voulait les chanter toutes les deux ou peut-être en inclure une en guise de rappel. Michael essayait simplement différentes chansons, pour voir quelles affinités il avait avec chacune, lesquelles étaient les préférées des fans mais aussi laquelle s’intégrait le mieux à toute la set list de la tournée ».

Sur ses déclarations concernant « l’exploitation de Michael Jackson »…

Dans son interview début mars, Kriyss Grant avait déclaré que « Michael Jackson se faisait exploiter« … mais avait peu explicité le fond de sa pensée. Charles Thomson lui a demandé d’en dire plus et, sans entrer outre mesure dans les détails, Grant a accepté de s’exprimer à ce sujet.

« J’avais juste l’impression que parfois, ils questionnaient Michael sur des trucs et je ne comprenais pas parce que c’était Michael l’artiste. J’avais le sentiment que quand Michael disait quelque chose sur le spectacle, on devait tous se contenter de l’écouter et suivre ses intuitions. S’il ne sentait pas quelque chose ou si quelque chose n’allait pas, on devait selon moi laisser tomber cette chose. Il aurait dû avoir le droit de faire ça« .

« Pour moi, c’était douteux… J’essaie de trouver les mots justes pour dire ça… s’ils le poussaient vraiment à faire ça ou s’il savait ce qui était censé être fait… J’ai juste l’impression qu’à la base, en tant qu’artiste, vous devriez avoir votre mot à dire. Si vous ne sentez pas quelque chose, vous ne devriez pas le faire. Mais je crois que les gens sont des gens, vous savez, et que parfois, on rencontre des petites tensions. Mais à la fin, ça avait été à peu près résolu. Michael est arrivé à ses fins et les choses ont été réglées. C’est ça que je voulais dire, rien de plus ».

Les deux dernières répétitions…

Tout comme la plupart des personnes ayant travaillé sur la tournée, Kriyss Grant affirme qu’à l’approche du départ pour Londres, Michael Jackson avait retrouvé une énergie nouvelle. « Je crois qu’il sentait vraiment les choses se mettre en place. Nous le sentions tous vraiment pendant ces deux dernières répétitions. L’atmosphère était simplement différente ces deux dernières soirées. C’était comme s’il se connectait vraiment avec nous et avec la musique. Ca avait l’air fini. On pouvait faire ‘OK, je vais pouvoir dormir ce soir’. Ces deux derniers jours, il nous a vraiment réchauffé le cœur. Nous sommes tous partis avec un sourire aux lèvres ».

La dernière répétition a été selon lui semblable à toutes les autres, une journée de travail ordinaire. « Le dernier numéro que je me rappelle avoir fait avec lui était Thriller. Il a fait d’autres trucs, d’autres chansons et nous avons fait un filage du spectacle. Ce jour là, j’avais un problème avec mon masque… mon masque de Thriller. Il était très serré sur mon visage et c’était difficile de respirer mais j’ai surmonté ça. C’était une très bonne répétition. Avant de partir, il nous a dit qu’il nous verrait le lendemain et nous a souhaité une « bonne répétition », un sourire sur le visage, les pouces levés« .

L’annonce de la nouvelle…

« Nous étions en train de répéter et on attendait qu’il arrive. Et puis, les gens ont commencé à recevoir des appels. Beaucoup ont éteint leur téléphone parce que ça devenait dingue. Mon téléphone n’a jamais autant sonné de ma vie. Nous étions tous en train de prier séparément et puis, quand nous avons fini par nous rassembler pour prier ensemble, notre dernière prière, ils sont entrés pour nous dire qu’il était déjà parti… Nous nous sommes tous effondrés. Beaucoup se sont isolés, on est allés chacun dans notre coin et c’était comme si tout le stade pleurait. C’était l’horreur. C’était l’une des pires journées de ma vie. C’était la fin de quelque chose qui s’annonçait tellement génial et tellement exceptionnel… »


Au Staples Center…

Quelques jours plus tard, les danseurs se sont retrouvés pour répéter un numéro pour le mémorial du Staples Center, où ils ont pris part à Will You Be There, reprise par Jennifer Hudson. « C’était quelque chose de beau et nous avons trouvé que ça convenait à ses obsèques. Nous voulions faire quelque chose qui venait de nous ».

Ils avaient répété la chanson pour le This Is It Tour mais n’avaient jamais eu confirmation qu’elle ferait partie de la set list. « Nous l’avions répétée mais pas dans le sens où nous l’avions faite et refaite. Nous l’avons faite à quelques reprises et il souriait. Il s’apprêtait à remonter sur scène donc je pense que ça lui rappelait certains moments. C’était une émotion agréable. C’était comme une promenade avec la musique qui jouait pour les fans. Il avait chanté quelques phrases mais le truc avec Michael, c’est qu’il nous disait toujours de ne pas nous donner à fond. De nous économiser pour les fans. ‘Gardez-en pour le public‘ ».

Grant explique que les répétitions pour le mémorial ont été chargées d’émotion. « C’est quand nous étions en train de répéter avec Jennifer Hudson que ça m’est vraiment tombé dessus. ‘OK, c’est… vraiment… qu’il n’est plus là. Je ne rêve pas’. C’est là que j’ai vraiment craqué. Je me suis mis à pleurer. Je ne pouvais pas me retenir. Dans le groupe, je suis le plus silencieux – ils me taquinent parce que je suis très discret – donc en me voyant pleurer comme ça, ils se sont sentis libres de le faire aussi. Mekia s’est mise à pleurer, puis Dres, puis d’autres gens. Je me souviens que Jennifer nous regardait, l’air de dire ‘Wow‘ ».

Charles Thompson explique qu’il a senti Kriyss Grant profondément affecté par le décès de la pop star et raconte qu’il s’exprimait d’une voix étouffée et sombre lorsqu’il évoquait ces moments. Il avoue avoir encore du mal à surmonter l’épreuve : « A ce jour, c’est difficile pour moi parce que je dois répondre à de nombreuses questions quand je croise les gens. Mes amis et ma famille comprennent donc ils ne me questionnent pas beaucoup là dessus, mais parfois c’est dur de parler aux fans. Je n’ai pas encore surmonté ça. Je le porte encore en moi, vous savez. [La blessure] ne s’est pas refermée. Je fais des rêves sur ça ».

Il avoue aussi qu’il a ressenti des émotions contradictoires lorsque les danseurs ont été sollicités pour placer les invités lors de l’enterrement de Michael Jackson. « Etant si jeune, je ne gère pas facilement la mort et les obsèques. Tout l’enterrement a été bouleversant pour moi. Mais en même temps, je devais garder le sourire pour la famille, pour les autres ou pour les enfants, comme pour leur dire ‘Ca va aller’. J’avais de la peine mais je ne me sentais pas à ma place parce que j’avais l’impression que ça devait être leur moment avec leur fils. J’avais beaucoup d’émotions contradictoires ».

Au sujet du film et des réactions des fans…

Grant avoue que le film lui inspire également des sentiments mêlés. Au moment de la sortie, il avait déclaré attendre le DVD avec impatience. Mais aujourd’hui, il avoue qu’il a du mal à le regarder et qu’il est étonné par le choix de certaines images. « C’est amusant parce que dans ces extraits que vous voyez, il ne se donne pas à fond. Il y a des fois où il était vraiment, vraiment à fond. Il y a beaucoup de choses qui n’ont pas été montrées dans This Is It. Je ne comprends vraiment pas pourquoi ces choses ont été laissées de côté ».

Il explique aussi que lui et les autres danseurs ont reçu de très nombreux messages de fans leur reprochant la mort de Michael Jackson. « Certains fans font comme si c’était de notre faute. Comme si nous étions censés savoir comment était Michael ou comme si on était censés arrêter ça. Et on aurait dû faire ci, et on aurait dû faire ça ! Mais ça ne marche pas comme ça. On n’a aucun contrôle là-dessus. On est de jeunes danseurs qui débarquent dans tout ce truc. On est aussi choqués que le reste du monde ».

« Un jour, j’ai craqué parce qu’ils ne comprennent tout simplement pas comment c’était. Parfois, je me suis même dit que je ne devais plus avoir de Facebook et de trucs comme ça mais je ne peux pas faire ça juste à cause de quelques fans. Ce n’est pas le cas de tous les fans, juste de certains. Ils sont tellement impliqués qu’ils nous font des reproches à tous. Mais je reste calme et je les laisse faire ce qu’ils veulent parce que je ne peux pas… ça ne vaut pas le coup de se battre pour ça. Beaucoup de gens ont leur propre avis là-dessus et on ne peut pas changer ça. Les gens continueront à dire ce qu’ils voudront ».

Grant explique que même si les danseurs reçoivent encore des messages négatifs, ça s’est calmé au cours des derniers mois. Désormais, il reçoit surtout des mails de fans curieux… dont quelques questions indiscrètes. « Je crois que la question la plus dingue que j’aie eue, c’était quel genre de sous-vêtements portait Michael ! Vous voyez, ça, c’est une question dingue ! Je n’en sais rien ! »

Et aujourd’hui…

Grant explique qu’il poursuit ses activités dans un esprit fidèle à celui de Michael Jackson, en se produisant dans de nombreux spectacles à but caritatif, destinés à récolter des fonds au profit des enfants malades du SIDA ou victimes d’abus. Il déclare qu’il essaie de transmettre aux enfants un message d’espoir et de persévérance: « faire savoir aux enfants qu’ils peuvent faire ce qu’on fait s’ils restent centrés sur leur objectif, positifs et s’ils travaillent dur [...] Si leur maman ou leur papa n’est pas là pour eux, ils se tournent vers les artistes. Ils se tournent vers toute personne qui leur consacrera du temps et parlera avec eux. Ils chériront ça ».

« Mon rêve, maintenant, c’est de devenir un homme de spectacle. Comme était Michael. Je veux juste divertir, faire mes propres clips, ma musique. Ne pas le faire pour l’argent, le faire pour moi et pour les gens qui aiment. Ca a toujours été mon rêve. Mon autre rêve s’est réalisé, celui de rencontrer Michael, de danser avec Michael. Maintenant, mon dernier, mon ultime rêve est de devenir un artiste à succès et de faire perdurer son héritage. Il m’a changé quand j’étais petit mais là, il m’a appris que tout était possible. Quoi qu’on fasse, il faut foncer et toujours donner 125%. Non… 180% ! Vivre sur la scène. Si c’est votre passion, alors éclatez-vous sur scène. Si vous êtes frustré, alors défoulez-vous ! Connectez-vous avec la musique. Connectez-vous avec le public. J’ai tellement appris de lui professionnellement parlant, juste en le regardant, en l’écoutant. C’était un homme exceptionnel de ce point de vue. Je veux simplement me servir de ça et faire de lui une sorte de figure paternelle ».

Sources : ElusiveShadow.com / Sawf News

_________________________________

Pour les fans, c'est culpabilisant de ne pas avoir pu empêcher la mort de l'artiste qu'ils aiment: de MJ tirer de sa biographie
YOUTUBE: http://www.youtube.com/user/HommageaMichaelJ
Revenir en haut Aller en bas
 
Kriyss Grant partage d’autres souvenirs de Michael Jackson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Livre] Michael Jackson: A Visual Documentary 1958-2009 The Official Tribute Edition
» [LIVRE] Edition 2009 de "Michael Jackson: The Visual Documentary" par Adrian Grant.
» Alex al, bassiste de Michael Jackson, partage ses souvenirs.
» beLIEve me michael jackson is still alive
» Michael Jackson Bad Souvenir Picture Disc Singles Pack

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MJ-Story :: NEWS :: News-
Sauter vers: