AccueilSiteCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ben Jack’son: le vétéran des sosies français tombe le masque...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Magali
ULTIMATE DANGEROUS
ULTIMATE DANGEROUS


Féminin Nombre de messages : 11595
Age : 49
Date d'inscription : 02/07/2009

MessageSujet: Ben Jack’son: le vétéran des sosies français tombe le masque...   26/7/2010, 00:03

Ben Jack’son: le vétéran des sosies français tombe le masque...

Le 23 juillet dernier, Ben Jack'son, premier sosie européen de Michael Jackson se produisait devant près de 2000 personnes à Pegomas, ville du Sud de la France près de Cannes.
Voici pour vous, et en exclusivité pour MJFrance, une interview de Ben réalisée à cette occasion par le journaliste Frédéric Benkel, accompagnée de quelques photos de la soirée (cliquez sur les images pour les agrandir).


Ben Jack’son est le plus ancien sosie français. Sa fidélité à l’artiste est à toute épreuve, y compris celle de la mort. Sa passion est devenue son métier. Son corps tout entier a été dessiné pour mieux glisser sur scène. Il égraine la joie partout où il va, instantanément, en se mettant dans la peau d’un mythe. En un an, il a réalisé près de 120 spectacles et fait deux fois le tour du monde ! Qu’est ce qui fait bouger autant, et surtout toujours danser, Ben ? Que pense-t-il des fans, de Michael, des médias et de lui-même, un an après la disparition mystérieuse du King of Pop ? Lumière sur un des sosies les plus productifs et sollicité au monde. En toute simplicité…
Par Frédéric Benkel



Fred pour MJF : Bonjour Ben. Merci d’accorder un entretien au site MJF. Sur la terrasse d’un hôtel de Pegomas à 2 heures du matin ! Tu viens de terminer ton show. Et des shows, tu ne cesses d’en donner. Depuis la disparition de Michael Jackson le 25 juin 2009, tu es très sollicité. Tes prestations d’imitateurs ont explosé. Peux-tu évoquer tes activités scéniques actuelles ?
Ben Jack’son : Bonjour. En l’espace d’un an, j’ai donné près de 120 spectacles et fait plus d’une fois le tour de la Terre. Je travaille toujours avec passion. Sur scène, mon équipe et moi-même faisons le maximum pour satisfaire le public. Le plus difficile, et en même temps le plus grand bonheur, c’est de jouer devant les fans ! Ils sont très pointilleux et sans concessions avec les détails. Ils connaissent tellement bien l’artiste ! Je sais qu’on m’attend au tournant avec tel pas de danse, telle tenue vestimentaire… En même temps, cela me pousse à être perfectionniste. Mes spectacles sont réussis quand l’illusion est quasi-parfaite. La pâte doit prendre durant les trois premières minutes. Je n’ai pas le droit à l’erreur les premiers instants, car je dois imposer spontanément ma projection personnelle de Michael Jackson. Je ne suis pas Jackson, personne n’est capable de faire comme lui. Mais j’essaye de m’en approcher le plus possible, afin de lui rendre hommage.

On ne peut pas éclipser les questions relatives à la disparition de Michael. Comment vis-tu cela aujourd’hui ?
Ben Jack’son : Je suis passé par tous les stades, suite à sa disparition. La colère. Le désarroi. La peine, avant tout. Michael nous laisse un grand vide. Aujourd’hui, ce vide est comblé par les gens présents autour de moi, les fans dans mes spectacles, l’amour intact qu’on porte à l’artiste. Il ne faut pas rester seul et se lamenter, mais plutôt avancer. Alors j’avance, je parcours le monde. A la recherche, inconsciemment sans doute, d’une vérité universelle quelque part…
Il y a des jours où c’est plus difficile que d’autres. Mais je me suis fait une raison. J’ai fait mon deuil en l’espace d’un an. Je préfère greffer le mot disparu à mort. Car Michael n’a jamais été aussi vivant depuis qu’il est parti ! Du reste, on ne sait pas grand chose sur les circonstances de son décès. On n’a vu aucune image de son corps, comme ça se fait avec la communauté noire américaine (comme pour Barry White). Il y a de grandes zones d’ombres. Il y a aussi cette histoire de Dave Dave, dont le regard et la voix font très penser à Michael… Il y a encore de nombreux mystères ! Inconsciemment, une chose en moi m’amène peut-être à penser qu’il est encore là. Mais dans la vie de tous les jours, et plus globalement dans mon esprit en surface, Michael est parti. Et c’est plus sain comme ça… sans être forcément plus logique.





Ton spectacle prône des valeurs de tolérance, d’humanisme et d’écologie. Il te semble visiblement important de continuer à faire passer les messages de Michael. Mais quel message de plus apportes-tu ?
Ben Jack’son : J’adhère totalement à la pensée et aux messages de Michael. Forcément. C’était un être universel, qui voulait qu’on porte notre attention sur la souffrance humaine, l’injustice, le respect de la nature. Vous savez, il était convaincu que l’homme pouvait changer les choses. Que l’être humain devait ouvrir sa conscience et agir de concert. On parle souvent des 750 millions de ventes de CD de l’artiste, mais on évoque très rarement les dizaines de millions de dollars de dons qu’il a générés. Par respect pour l’artiste, je continue à porter son flambeau. C’est aussi mon devoir, à mon sens, en temps que performer de Michael Jackson.
Mais je ne m’arrête pas aux préceptes Jacksonniens. J’apporte aussi ma touche personnelle : Avant que le show hommage démarre, je montre une vidéo (sur fond de hard rock destabilisant) ou l’on voit un Michael dépité. Un artiste fustigé par l’opinion publique, les paparazzis, les procès… Michael c’est aussi un être qui a souffert… en particulier durant les dernières années de sa vie. On l’a rabaissé, humilié. Quelque part, c’est aussi un peu l’humanité qui l’a tué… ou du moins, on ne l’a en tout cas pas empêché de s’autodétruire. Nous sommes tous un peu responsables de sa disparition. Alors pour ne pas oublier quel homme il était en plus de l’artiste, pour ne pas oublier les années sombres où il a été souillé, je projette cette vidéo. Après, le spectacle peut commencer. Pas avant.

Que signifie le mot fan pour toi, aujourd’hui ?
Ben Jack’son : Le sens de ce mot a perdu de sa valeur. Le terme est parfois galvaudé, dilué dans des définitions impropres. C’est très facile de se prétendre fan, quand on se réveille un 26 juin et qu’on découvre le talent qu’avait Michael. Ou quand on s’est juste intéressé aux albums des années durant, tandis que Michael avait d’importants problèmes personnels. La loyauté des fans est un sujet qui devrait être remis en cause. Je ne suis pas je suis parfait, loin de là ! Je pense qu’on devrait recadrer le débat. Se rendre compte qu’on est tous en partie responsable de sa disparition. C’est facile de danser dans la rue en faisant des flash mob, d’acheter des chapeaux, de faire des private party le son à fond parce que c’est tendance d’écouter du MJ. Mais ce n’est pas ça, être fan.
Le fan, c’est celui qui souffre en silence certains jours. Pas tous heureusement, car la vie continue. C’est celui qui garde dans son cœur la flamme Jackson, presque égoïstement, car son rapport avec Michael reste trop personnel et intime pour être étalé. C’est celui qui a défendu avec des pancartes sur l’asphalte la cause de Michael pendant les procès. Le fan est engagé, enragé parfois… et reste fidèle même quand la fête est finie. Je n’aime pas trop m’exprimer sur les forums de fan. Question de pudeur, peut-être. Je préfère les échanges réels, discuter yeux dans les yeux avec ceux qui comprennent mon ressenti. Nous formons une petite communauté.

Michael est devenu aujourd’hui une légende absolue. Des mystères subsistent sur sa couleur de peau, ses clips restent encore bien difficile à décrypter. Penses-tu qu’un jour, on finira par comprendre le mystère Jackson ?
Ben Jack’son : Le mystère fait parti intrinsèquement du personnage. Ce sont ces mystères qui contribuent aussi à alimenter la légende. En effet, on ne sait pas tout sur le blanchiment de sa peau mais il est évident qu’il a réalisé des modifications. John Landis, le réalisateur de Thriller, a expliqué avoir vu débarqué un jour sur le tournage d’un clip Michael tout fier de montrer un carré blanc sur son torse ! Il avait peut-être le vitiligo, mais pour parvenir à un tel résultat il à forcément utilisé des produits chimiques. Michael ne montrait qu’une facette bien précise de lui en réalité, au monde. Il cachait sa vraie personnalité, sans doute pour conserver son jardin secret. Mais c’était un être très paradoxal, qui parfois se grillait tout seul ! Il était à l’évidence moins bon comédien que chanteur !





Dans quelle mesure jouait-il la comédie ?
Ben Jack’son : Je peux vous donner de nombreux exemples ! Michael faisait croire qu’il ne buvait pas d’alcool… or on l’a vu plein de fois pris en flagrant délit entrain de déguster de grands vins ! Il laissait volontairement planer le mystère sur sa sexualité… tout en fréquentant des boites de nuits entouré de très très jolies jeunes femmes ! Il voulait faire croire qu’il avait une voix très fluette au quotidien… en réalité sa voix naturelle était plutôt grave, comme on peut le constater dans quelques vidéos ! On le disait renfermé et solitaire… or il aimait être entouré de monde et adorait la déconnade. La liste est encore longue ! Le Michael vie privée n’est pas le Jackson vie publique.

Il avait cependant un jardin secret très complexe. On le disait obsédé par la mort, avec les clips de Ghost, Thriller, etc… Pourquoi, à ton avis ?
Ben Jack’son : Comme tous les génies, Michael avait une façon sombre. Il était en effet très attiré par le morbide et la mort en général. Il semblait comme appelé par elle. Parlait-il aux esprits ? Nul ne le sait. En revanche, il est vrai que nombre de ses clips sont parfois troublant. Là encore, on n’a peut-être pas su déceler à temps les pulsions de morts de Michael. Sa mise à mort macabre dans le clip Ghost, par exemple, est loin d’être innocente et est plutôt lourde en signification. Il s’explose la tête, comme pour illustrer un état de saturation. Trop de bruits, trop d’anxiété, trop de tout peut-être, pour un seul homme ! Une chose est sûre, on aurait du se pencher de son vivant plus sérieusement sur ces messages codés. Ainsi, on aurait pu peut-être soigner Michael et chasser ses fantômes intérieurs qui le rongeaient… Même constat pour la chanson Morphine ou sur l’album pourtant très commercial Blood on the dance Floor. Money, Scream… On n’a pas pris ces titres assez au sérieux. Trop absorbé peut-être par l’aura de l’artiste.

Mais comment soigner un personnage si important ? Tout le monde ou presque était à ses pieds, nul n’osait lui dire la vérité. Par ailleurs, il n’avait quasiment jamais de répit. Tu vois, nous on fait une interview sur la terrasse d’un hôtel à deux heures du mat. Michael, lui, il aurait été assailli de fans à la fin de son spectacle…
Ben Jack’son : C’est bien là le problème. Michael n’avait pas de moment de répit. Il ne cessait jamais de courir à droite et à gauche. Même sur une île déserte, les crocodiles l’auraient peut-être aussi reconnu ! Il était la personnalité la plus célèbre au monde. C’était très dur d’être dans la peau de Michael Jackson. Il l’a dit lui-même. Comment ne pas devenir excentrique, quand tout vous y conduit !? Tout ce que j’espère, c’est qu’il ait connu ne serait-ce qu’un minimum la paix. Qu’il ait rencontré des personnes qui l’aimaient pour lui.





Michael Jackson, on le sait aujourd’hui, s’inspirait de nombreuses musiques et idées pour concevoir ses propres sons. Il a bien souvent réinterprété des chansons qu’on pensait de lui, comme Whatever Happens, Fall Again, Another Day… Au final, ceci n’est-il pas rassurant, de penser qu’il avait comme tout le monde une limite à son imagination ?!
Ben Jack’son : Oui et non ! Michael puisait des idées à droite et à gauche, mais le résultat final était toujours enlevé et très personnel. Il réussissait à transcender des versions éculées, créer de la musique avec des bruits de chantier ou de cannette qu’on jette à la poubelle, il créait constamment. Oui il y a eu une limite à son talent, mais une limite relative tant il allait de toute façon loin. Quant-à ses propres chansons personnelles, il les composait réellement seul. J’évoque là Stranger in Moscow, Earth Song… Michael pouvait briller en solo sur scène, ou dans un enregistrement studio. A ce propos, sachez que les gardes du corps de Michael un moment donné n’acceptaient plus de CD offerts en cadeaux par les fans. De peur que Michael s’en inspire trop ! Jackson était un artiste contemporain, il construisait avec les éléments qu’il avait à disposition autour de lui. C’est en ça, aussi, que réside son génie. Certains doivent partir très loin pour bâtir et vendre un univers. Lui, il claquait des doigts et on était transporté. Reste qu’il travaillait beaucoup. Tout ne tombait pas du ciel, contrairement à ce qu’il a dit. Le son parfait de Billy Jean ne s’est pas fait en deux jours.

Parlons un peu de ton spectacle, avant de terminer. Tu as injecté de la poésie, par rapport à l’an passé. Une mise en scène plus enlevée, des extraits de chansons d’Amélie Poulain, une gestuelle plus gracieuse. Tes shows ont pris aujourd’hui un aspect mystique, presque religieux. L’esprit de Michael y est-il pour quelque chose ?
Ben Jack’son : Michael est toujours avec moi, sur scène. J’aurais du mal à expliquer ce que je ressens vraiment. C’est une sensation bizarre, de redonner vie chaque soir à un être irréel. Je sens qu’il m’accompagne dans ce que je fais. Il est à mes côtés. Peut-être qu’il me donne une bribe de son énergie, je n’en sais rien. Mais je prends en tout cas mon métier très à cœur. Michael vibre avec moi, à chaque pas de danse. D’ailleurs, quand je fais du playback, j’ai un retour dans les oreilles ! Sa voix, démultipliée, me parait soudainement proche. Cette sensation bizarre me donne l’impression d’être accompagné par son fantôme. Je prends ceci avec recul. Je fais mon travail, le spectre de Michael fait vibrer la scène et les spectateurs, pas moi. Moi, je ne suis qu’un interprète.




Pourtant les gens viennent aussi pour toi, t’applaudir, etc. Tu es devenu une personnalité reconnue du monde du spectacle depuis sa disparition. Avant aussi, avec dix huit ans de carrière, tu avais ton public. J’ai même vu un fan t’offrir, pendant la séance de dédicaces, un livre fait maison sur Ben Jack’son ! Comment assumes- tu ce nouveau statut ? Et surtout n’as-tu pas peur, en temps qu’artiste à part entière, de devenir une propre caricature de toi ?
Ben Jack’son : Oui, je pourrais devenir à force ma propre caricature ! Le truc tu vois, c’est que je me remets toujours en question. Mes shows sont vivants. On injecte régulièrement de nouveaux éléments, de nouveaux sons. Cela nous empêche de stagner. Enfin, si je fais du Ben Jack’son, je fais avant tout de l’imitation de Michael Jackson. Je suis payé pour ça. Si l’illusion fait effet, mon objectif est atteint. Après dans quelques années, il est évident que je passerais à autre chose. Je ne vais pas faire imitateur toute ma vie, trop fatiguant. Et puis il y a un temps pour tout.



Voilà, l’interview est finie. Merci Ben de t’être confié dans cette longue interview. Nous te souhaitons un long et beau parcours et te disons à la prochaine !
Ben Jacks’on : Merci à vous d’avoir ouvert le débat. J’espère vous voir nombreux, vous les fans, à mes spectacles. Si je passe près de chez vous, je serais ravi de vous voir ! Quand on pense à Michael, n’oublions jamais les valeurs qu’il souhaitait transmettre. Sa musique est celle de l’amour et de la paix. Il n’aurait pas voulu qu’on l’oublie… alors ne l’oublions pas. On doit porter un regard plus mûr aujourd’hui sur l’artiste. A bientôt… take care.

Savoir + : Ben Jackson se donnera en spectacle le 4 août à Val Thorens (gratuit), le 5 août à Bandol (gratuit), le 6 à Beaulieu (gratuit), le 8 à Saint Laurent du Var (gratuit), le 13 août à Guillaume (gratuit) et le 26 août à Nice ! Les fans y sont naturellement attendus.
Du 28 août au 10 Décembre, il sera également à Hong Kong avec le fan-club chinois pour fêter l’anniversaire de MJ.

Site internet : www.ben-jackson.com
Remerciements : Ben Jack’son pour sa disponibilité, Martine responsable de Belinda production, Franck pour sa patience (il comprendra !), Sabrina, Nadia.
MJFrance tient à remercier chaleureusement Frédéric Benkel et Ben Jack'son pour leur disponibilité.

SOURCE:MJFrance.com

_________________________________

Pour les fans, c'est culpabilisant de ne pas avoir pu empêcher la mort de l'artiste qu'ils aiment: de MJ tirer de sa biographie
YOUTUBE: http://www.youtube.com/user/HommageaMichaelJ
Revenir en haut Aller en bas
darkgenius
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2684
Age : 39
Date d'inscription : 03/08/2008

MessageSujet: Re: Ben Jack’son: le vétéran des sosies français tombe le masque...   26/7/2010, 00:50

interview intéressante
Revenir en haut Aller en bas
http://darkchild-80.skyrock.com/
Magali
ULTIMATE DANGEROUS
ULTIMATE DANGEROUS


Féminin Nombre de messages : 11595
Age : 49
Date d'inscription : 02/07/2009

MessageSujet: Re: Ben Jack’son: le vétéran des sosies français tombe le masque...   26/7/2010, 01:01

j'aime bien sa deuxieme réponse le reste aussi bien sur,sa façon de décrire un "fan" est interressante, mais je m'interroge

_________________________________

Pour les fans, c'est culpabilisant de ne pas avoir pu empêcher la mort de l'artiste qu'ils aiment: de MJ tirer de sa biographie
YOUTUBE: http://www.youtube.com/user/HommageaMichaelJ
Revenir en haut Aller en bas
darkgenius
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2684
Age : 39
Date d'inscription : 03/08/2008

MessageSujet: Re: Ben Jack’son: le vétéran des sosies français tombe le masque...   26/7/2010, 01:09

oui j ai relevé 2 ou 3 points étrange mais c est ce qui est intéressant lol
Revenir en haut Aller en bas
http://darkchild-80.skyrock.com/
Magali
ULTIMATE DANGEROUS
ULTIMATE DANGEROUS


Féminin Nombre de messages : 11595
Age : 49
Date d'inscription : 02/07/2009

MessageSujet: Re: Ben Jack’son: le vétéran des sosies français tombe le masque...   26/7/2010, 01:15

étrange=Michael

_________________________________

Pour les fans, c'est culpabilisant de ne pas avoir pu empêcher la mort de l'artiste qu'ils aiment: de MJ tirer de sa biographie
YOUTUBE: http://www.youtube.com/user/HommageaMichaelJ
Revenir en haut Aller en bas
elodie42
In The Closet


Féminin Nombre de messages : 417
Age : 28
Date d'inscription : 28/04/2010

MessageSujet: Re: Ben Jack’son: le vétéran des sosies français tombe le masque...   26/7/2010, 12:14

j'aime bien l'interview
Revenir en haut Aller en bas
http://neverland42.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ben Jack’son: le vétéran des sosies français tombe le masque...   Aujourd'hui à 16:33

Revenir en haut Aller en bas
 
Ben Jack’son: le vétéran des sosies français tombe le masque...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Exposition Valérie Belin à Paris: Ben Jack´son se produit ce Samedi au Centre Georges Pompidou avec d'autres sosies
» Recherche cor d'harmonie d'occasion
» Verdi - Un bal masqué
» Arthur Honegger (1892-1955) Hors orchestre
» Intégrales Rachmaninov (Brilliant, Decca)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MJ-Story :: FORUMS THEMATIQUES :: Discussions Générales-
Sauter vers: