AccueilSiteCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tête à tête avec la guide/interprête privée de Michael Jackson au Bresil...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Magali
ULTIMATE DANGEROUS
ULTIMATE DANGEROUS


Féminin Nombre de messages : 11595
Age : 49
Date d'inscription : 02/07/2009

MessageSujet: Tête à tête avec la guide/interprête privée de Michael Jackson au Bresil...   21/1/2011, 01:32

Tête à tête avec la guide/interprête privée de Michael Jackson au Bresil...


Everenice, talentueuse artiste-peintre cosmopolite née au Brésil, globe-trotteuse préférant rester discrète sur son âge, a vécu une expérience hors du commun. Au début des années 1970, elle a été durant dix jours LA guide et confidente attitrée de Michael Jackson et de sa famille au Brésil ! Elle ne savait pas encore que ce petit garçon noir américain, pourtant déjà célèbre, allait devenir le Roi de la Pop… Intuitive, elle a cependant dégusté « chaque instant » de leurs échanges. Des échanges privilégiés, avec un jeune garçon alors âgé de treize ans « très loquace et surdoué ».

Nous avons pu rencontrer en exclusivité pour MJFrance cette grande voyageuse, qui ne s’est curieusement jamais posée pour raconter son histoire. Du début de l’entrevue jusqu’à la fin, Everenice est et reste une femme mystérieuse. Dans le bon sens du terme. Discrète et charismatique, son regard laisse transparaître une véritable profondeur d’âme. De passage à Cannes, elle décide pour la première fois de se confier « pour faire plaisir aux fans de Michael », près de quarante ans après LA rencontre ! Mieux vaut tard que jamais…


L’entrevue a eu lieu ce mercredi 19 janvier 2011, dans une Cafétéria de supermarché dans le Sud de la France. Elle nous ouvre son trésor, son souvenir, en s’exprimant simplement. Sans propos dithyrambiques. C’est sûr, elle n’est pas fan de Michael Jackson ! Elle n’a définitivement pas le même regard que ses admirateurs sur l’artiste. Le temps est certes passé, mais Michael Jackson reste avant tout pour elle ce petit garçon de 13 ans qu’elle a connu personnellement… et qui reste dans sa mémoire. Comme si tout le reste, l’ascension fulminante du Roi de la Pop, ne l’aura pas vraiment marqué… ou du moins ébahi.
Alors entre deux verres de soda tiède et quelques chokini, elle nous dévoile ses connexions avec le Roi de la pop « en devenir ». Calmement, comme ci c’était normal. Dans un lieu spacieux et surtout très calme, à l’heure du goûter. A mille lieux de l’univers fantasmagorique de Michael Jackson. Derrière nous, une cliente entrain de déguster son café écarquillait les yeux à mesure qu’ Everenice se confiait… Discrètement (ou presque), bien sûr !
Sa rencontre avec Michael intéresserait même une personne qui n’aime pas Michael. Et c’est là sans doute que réside tout le génie de son expérience « gravée à jamais » avec le plus grand des artistes. Voici pour vous ce qu’il fallait retenir de cette délicieuse heure avec une non fan… pas comme les autres.


Bonjour Everenice. Pouvez-vous avoir la gentillesse de vous présenter, en quelques mots ?
Bonjour ! Je suis née au Brésil, mais suis d’origine européenne. J’ai été élevé en Europe. Je préfère rester discret sur mon âge, si vous le permettez. J’ai débuté ma carrière d’artiste peintre en 1973. En parallèle, je faisais des visites guidées pour des personnalités du monde artistique. Aujourd’hui je suis toujours peintre et je me suis spécialisé dans l’art naïf (ndefred : qui est tout sauf facile à faire en réalité !). J’ai exposé dans le monde entier. J’aime les voyages et rencontrer des populations différentes. Je n’ai jamais vraiment posé mes valises quelque part. Mes parents bougeaient aussi. Je parle près de cinq langues couramment. Je me décris comme étant une personne cosmopolite.


Comment avez-vous rencontré la famille Jackson… et donc Michael Jackson ?
Par un concours de circonstance. Je travaillais donc comme interprète à l’époque. C’était en 1972. Michael Jackson, âgé de 13 ans, avait sorti l’album solo Got to Be There, en parallèle de sa carrière avec les Jackson Five. Ce travail de guide/interprète était l’un de mes premiers emplois. Ca a commencé fort je dois dire ! Des connaissances issues du monde de la musique sont venues vers moi un jour, pour me demander de faire l’interprète pendant une semaine pour de jeunes vedettes américaines. J’ai accepté. Pour moi, c’était un travail comme un autre. Je connaissais de nom les Jackson Five. Je n’avais pas d’appréhension particulière, je les percevais comme des artistes comme il y en a des centaines. En tout cas, au début…
Vous avez suivi le quotidien de la famille Jackson pendant dix jours. Comment cela s’est-il passé ?
Ca c’est passé plutôt… tranquillement. A cette époque, il n’y avait pas la surmédiatisation qu’on connait aujourd’hui. Les Jackson étaient certes connus au Brésil, mais ils ne généraient pas d’euphorie non plus. Quand on sortait tranquillement, de nombreuses personnes ne les reconnaissaient pas. Il n’a aucune comparaison avec ce qui suivra ensuite (comme le pressing de Teddy Lakis...). Tout le groupe se déplaçait ensemble, la famille et les gardes du corps. Ils formaient un groupe uni. Joe Jackson était fier de sa petite tribu. Ils ont été très polis avec moi. Michael me donnait la main pour traverser. Janet et Michael étaient très complices. Ils logeaient dans le palace du Sheraton hôtel, mais ne restaient pas tout le temps enfermé. Ils n’étaient pas casaniers ! Je me suis particulièrement occupé de Michael Jackson, c’était le garçon le plus vivant et énergique du groupe. On avait bien accroché. Un jour, je les ai amené lui et sa sœur chez moi pour leur présenter mes œuvres d’art. Ca leur avait plus. Michael avait apprécié, il semblait être très sensible à l’art. Il me posait un tas de questions techniques ! Il voulait savoir comment je peignais, pourquoi, comment séchait les couleurs… Il voulait tout savoir sur tout.
Comment décrieriez-vous le caractère de MJ ?
Il était très gentil et énergétique. Il posait des questions très précises et était pointilleux ! Par exemple pour mes tableaux, il m’avait demandé combien de temps la peinture prenait pour sécher. Il était très loquace… et avait du caractère ! Une fois, je lui avais proposé d’aller dans un magasin pour y faire du shopping. Il avait refusé net d’entrer, car il n’aimait pas l’enseigne… et préférait plutôt aller dans un magasin bien précis ! On a passé pas mal de temps. On prenait le petit-déjeuner ensemble. Michael Jackson était quelqu’un de très exigeant. Il était très en avance et se considérait comme un chanteur professionnel.
Sentiez vous à l’époque le potentiel de MJ ?
Oui, je sentais que Michael allait faire de grandes choses. Il avait un regard profond et intelligent. Je voyais vraiment une étincelle dans ses yeux. Derrière l’aspect enfantin, il y avait un artiste unique, c’est vrai.
Sa disparition vous a-t-elle touchée ? Et comment percevez-vous Michael aujourd’hui, en comparaison de l’enfant que vous aviez connu ?
Ca mort m’a touché… mais je savais qu’il n’allait pas vivre hélas très longtemps. Il a fait trop d’excès dans sa vie. Il ressemblait encore au petit garçon que j’ai connu à la période Thriller, mais après ce n’était plus le MJ que je connaissais. Il a fait trop de chirurgie esthétique. Il rêvait de devenir blanc sans doute. C’est dommage ! Il est tombé dans le cercle vicieux du pouvoir. C’était un garçon assez egocentrique. Il se sentait meilleur que les autres dans son art (en même temps…). Il n’avait pas vraiment de concurrence dans son style. Je l’ai vu se transformer d’année en année, à la télé. J’étais très surprise. Je distinguais une image, d’adulte, que je ne reconnaissais pas. J’ai aimé et j’aime sa musique, jusqu’à la fin. C’est très fort. Michael Jackson est vraiment devenu quelqu’un d’autre au fil du temps. Mais je ne pensais pas qu’il allait devenir plus tard le plus grand artiste de tous les temps ! Pour moi, il est devenu blanc en prenant aussi des médicaments. C’est une évidence. Je pense qu’il savait ce qu’il faisait, mais il en a payé le prix. Je le voyais hélas mourir d’un cancer de la peau. C’est bien dommage, il méritait mieux que se compliquer l’existence à ce point. Il était mignon au naturel.
Que pensez vous de son message humaniste ?
Quand on est très riche et on avait du pouvoir, quand on a du superflu, c’est normal d’aider les autres. Mais il a bien agi. Il croyait sans doute en ce qu’il faisait. Il avait un bon fond. Il était sensible. C’était un gentil garçon, de ce que j’en ai vu.
Quelle relation entretenait-il avec ses frères et son père ?
Les frères s’entendaient assez bien entre eux. A l’époque, c’était tous de jeunes enfants. Je parlais portugais pour eux. Ils s’exprimaient à travers moi, partout où on allait. Je n’ai pas vu de disputes avec le père. Après, on a peut-être voulu me montrer ce qu’on avait envie de me montrer…
Les procès qui se sont abattus sur Michael vous ont-ils choqué ?
Oui ça m’a choqué. Une personne aussi importante ne devait pas faire de travers. Michael aurait du faire plus attention à lui. Il est en parti responsable de ce qu’il lui est arrivé, à mon sens. Mais il est dans son monde. Il était excentrique et était fier de ce qu’il faisait. Par contre, je ne pense pas qu’il ait intenté des actes de pédophilies ! Je n’ai pas d’opinions définitivse sur cela, mais pour moi ça va quand même trop loin. Il est trop respectueux pour ça. Il aurait en tout cas dû faire attention à lui. Avoir plus d’équilibre. C’est dommage.
Dernière question Avez voulu le revoir un jour ?
Je n’étais pas dans le même monde que lui. Un jour, quand je travaillais à Saint Barthelemy, je me suis dit un jour que ce serait bien de lui écrire une lettre. De contacter le Roi de la Pop. Je ne l’aurais jamais fait, en pensant peut-être qu’il n’allait pas me répondre. Je ne le saurais jamais…
Merci pour votre témoignage Everenice et bonne continuation dans vos réalisations artistiques. Merci par ailleurs d’avoir eu la gentillesse de vous exprimer en français.
Merci, salutations aux fans de Michael Jackson. Je comprends très bien qu’on puisse apprécier sa musique universelle. Comment pourrait-il en être autrement ?


Précisons qu’une petite vidéo spéciale, mettant en lumière Everenice, sera projetée dans le cadre de la soirée Michael Jackson/Caritative de Ben Jack’son, le samedi 22 janvier prochain. Il reste encore quelques places. Toutes les infos ici : http://mjfrance.com/actu/index.php?post/2010/10/16/ben-Jack-son/2118
Enfin, pour découvrir les tableaux bucoliques d’Everenice, dont Michael Jackson en personne a apprécié le style, ça se passe là : http://www.flickr.com/photos/51119314@N02/
Propos recueillis par Frédéric Benkel
source MJFrance.com

_________________________________

Pour les fans, c'est culpabilisant de ne pas avoir pu empêcher la mort de l'artiste qu'ils aiment: de MJ tirer de sa biographie
YOUTUBE: http://www.youtube.com/user/HommageaMichaelJ
Revenir en haut Aller en bas
darkgenius
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2684
Age : 39
Date d'inscription : 03/08/2008

MessageSujet: Re: Tête à tête avec la guide/interprête privée de Michael Jackson au Bresil...   21/1/2011, 02:02

moe
Revenir en haut Aller en bas
http://darkchild-80.skyrock.com/
disneysmile
Admin


Féminin Nombre de messages : 2105
Age : 44
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Tête à tête avec la guide/interprête privée de Michael Jackson au Bresil...   21/1/2011, 02:36

Bof Neutral
Revenir en haut Aller en bas
mookylicious
Who Is It


Masculin Nombre de messages : 17
Age : 36
Date d'inscription : 17/09/2010

MessageSujet: Re: Tête à tête avec la guide/interprête privée de Michael Jackson au Bresil...   28/1/2011, 14:16

Merci pour le partage ! Je ne connaissais pas...
Revenir en haut Aller en bas
Cathy
In The Closet


Féminin Nombre de messages : 402
Age : 46
Date d'inscription : 21/07/2009

MessageSujet: Re: Tête à tête avec la guide/interprête privée de Michael Jackson au Bresil...   7/2/2011, 15:18

merci Magali
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jbluntfrance.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tête à tête avec la guide/interprête privée de Michael Jackson au Bresil...   Aujourd'hui à 11:33

Revenir en haut Aller en bas
 
Tête à tête avec la guide/interprête privée de Michael Jackson au Bresil...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Livre] Au paradis avec Michael Jackson
» [CONFIRME] Le producteur Giorgio Tuinfort travaille avec Michael Jackson
» [LIVRE] "Au Paradis avec Michael Jackson"
» [TELE STAR] avec un livre sur Michael Jackson
» [MAGAZINE] Vanity Fair : magazine spécial Michael Jackson avec des interviews de Lisa Robinson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MJ-Story :: FORUMS THEMATIQUES :: Discussions Générales-
Sauter vers: